dimanche 14 mai 2017

La Love Story Macron




La différence d’âge du couple Macron continue à faire caqueter la presse et surtout coasser  le web provoquant les habituels messages crasseux et haineux des aficionados de l’injure et de l’invective anonymes.
Quand on a le cœur a gauche, quand on se revendique féministe et humaniste, cette idylle non conventionnelle et sa chronique mondaine et si romantique du coup de foudre de  la professeur de français et du lycéen  devraient nous susciter plus de sympathie que d’aversion et, on ne peut en aucun cas cautionner le sexisme et la misogynie indue inhérents à cette différence d’âge.

Chez Macron, on a depuis longtemps compris l’empathie que pouvait provoquer cette love story hors norme et depuis des mois le « duo choc » fait la couverture de la presse people et on ne compte plus les unes de Paris Match et de VSD. Les outils de communication et de marketing au service du candidat ont fait de cette différence d’âge un atout mais, à contrario, ont exposé Brigitte Macron à l’invective.

Cette semaine la une de Charlie Hebdo où Brigitte est caricaturée très enceinte, son époux de président lui touchant le ventre avec la légende « il va faire des miracles » a provoqué une salve de critiques sur le web. Les partisans d’En Marche, ni de droite ni de gauche, se sont indignés en masse du brocard fait à leur Napoléon républicain et à sa Joséphine. Dans leur irritation beaucoup qui s’étaient proclamés du Hashtag « je suis Charlie » se retrouvent dans leurs réactions  scandalisés « je ne suis plus du tout Charlie » ! 
Il ne suffit pas de manifester après un attentat la main sur le cœur et les yeux larmoyants pour la liberté d’expression, il faut aussi, autant que faire se peut, garder de la constance dans ses convictions.
Au pays de Rabelais, de Voltaire, d’Hugo mais aussi de Desproges,  Coluche, Cabu, et Wolinski, on n’embastille plus pour un dessin ou un pamphlet,  et ses critiques paraissent bien disproportionnées. Certes la couverture est très méchamment sexiste et provocante, on l’a tous perçu, mais Charlie Hebdo doit rester Charlie Hebdo libertaire caustique et irrévérencieux. On a peut être aussi besoin de ce souffle là dans ce bal médiatique entre les deux élections présidentielles et législatives qui nous vend pour beaucoup encore et toujours le produit Macron.


C’est Michel Onfray qui le confirme « Tout est fait pour que le jour où vous ayez besoin d’une lessive, vous achetiez la lessive Macron ».
Il le dit lui même d’ailleurs, le nouveau président,  et se compare à une lessive, « je fais vendre comme une lessive ».
Une lessive aux résidus pétrochimiques, aux additifs blanchissants et adjuvants anti calcaires pour nettoyer le code du travail plus blanc que blanc.
Et Brigitte dans cette grande lessive ? On peut dire que Brigitte joue le rôle du flacon d’assouplissant, toujours accroché au baril de lessive. Un assouplissant aux arômes de synthèse que l’on peut remplacer aisément comme le faisaient nos grand mères par des petits sachets de lavande dans nos armoires.
L’assouplissant ne sert à rien, par analogie la première dame à l’Élysée non plus.

By Sophie BOUSSEMART


3 commentaires:

  1. J'adore le terme "Napoléon et sa Joséphine"! c'est caustique, mignon et lourd de sens...Bravo!

    RépondreSupprimer
  2. Éthique, sens du recul face aux débordements de presses plus ou moins intéressantes c'est sûr... Mais cela représente parfaitement l'esprit névrosé de nos médias qui usent et les esprits afin de nous distraite et nous détourner de ce qui est important...

    RépondreSupprimer
  3. Article très juste je trouve et qui dénonce bien la névrosé cancéreuse de nos médias... malheureusement il y a un public et des échos... 😑

    RépondreSupprimer

Tout commentaire agressif et raciste sera enlevé, mais des dialogues constructifs sont les bienvenus

La condition des sexes ou le malentendu relationnel

Je suis un homme. Mais avec un drapeau blanc. Je ne viens pas porter un quelconque jugement sur le phénomène des hashtags récents dénonçant...

Rechercher dans ce blog

Mentions

La Voix des Semeurs est membre du Réseau

"Semeurs Citoyens"




Les avis exprimés par les différents contributeurs varient et sont de la seule responsabilité de leurs auteurs mais respectent les principes républicains de la Constitution Française, ainsi que la Loi sur la Liberté de la presse du 29 Juillet 1881.

Notre ligne éditoriale humaniste et utopiste fait admettre dans notre sein une pluralité d'opinions et non une ligne stricte imposée par la rédaction.

Aussi des nuances d'opinion se retrouvent dans les contributeurs et auteurs, et cette pluralité est encouragée dans notre réseau.

Google+ Followers