mardi 16 mai 2017

Mais pourquoi Edouard Philippe ?

Qui est Edouard Philippe ?

Un avocat, né en 1970. Député, membre de la commission des lois. Notoirement peu disponible pour les séances à l'Assemblée Nationale. Disons plutôt un membre statistiquement dissipé de la représentation nationale. Marié à Edith Chabre, depuis 2002, son épouse est direc­trice exécu­tive de l’école de Sciences Po.

Il a fait ses classes en politique au sein du PS lorsqu'il étudiait à Sciences Po. Après s'être détaché du PS, il a migré vers l'UMP, devenant proche d'Alain Juppé. De fil en aiguille on le trouve toujours proche d'Alain Juppé. Il a été membre du comité de campagne d'Alain Juppé lors de la primaire de la droite en 2016.

Associé à la campagne présidentielle près de François Fillon, il quitte l'équipe de campagne en raison de l'affaire Fillon.


Il fait partie des "auditionnés" du groupe Bilderberg en 2016.

Il y a une approche intéressante pour décrire le profil personnel du personnage : les votes de Edouard Philippe à l'Assemblée Nationale. J'en ai mis la liste en fin d'article. Lecture un peu fastidieuse, mais instructive. On y trouvera son opposition systématique aux dispositions budgétaires, lois de finances, dispositions sur financières de la Sécurité Sociale,  Il est contre la modernisation du système de santé.

A noter pour les points remarquables :

Contre

- Transparence, la moralisation de la vie publique.
- Création du parquet financier
- Non-cumul des mandats
- Lutte contre la fraude fiscale et la grande délinquance économique
- Loi de lutte contre le système prostitutionnel
- Loi sur le renseignement
- Loi sur la refondation de l’école
- Loi sur l’enseignement supérieur et la recherche

Abstention

- Mariage pour tous
- Loi de programmation militaire de 2015


crédit actu.fr



Que déduire de cette empreinte politique ?

Edouard Philippe est dans une orientation libérale-capitaliste, conservatrice.

Il parle, aussitôt après sa nomination comme Premier Ministre et avant d'avoir proposé un gouverment au Président, d'une ouverture aussi bien à gauche, qu'à droite, car c'est l'essence même du projet de Macron.

Nous saurons dès demain les noms des ministres. Je présage qu'ils ne seront pas de gauche, même s'ils s'en trouvent quelques-uns pour en porter encore l'étiquette.

Ce que je trouve singulier est que Philippe n'apprécie pas Macron. C'est inscrit dans quelques interviews et relevés de presse. Mais si il ne s'aiment pas franchement, ils sortent tous deux de l'ENA et Sciences Po. Ils ont tous deux été choisis pour avoir réussi à passer quelque grand oral. Et ils ont probablement été sollicités pour travailler ensemble avant que nous ne le sachions.

Que va t-il se passer désormais ?

Un gouvernement sans aucun doute possible très droitier dans ses décisions s'installe, au moins pour le temps court. Car les législatives peuvent modifier les choses. Et vite.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Inventaire des votes de Edouard Philippe à l'Assemblée Nationale pour la période 2012-2017

contre l'ensemble du projet de loi relatif au statut de Paris et à l'aménagement métropolitain (première lecture). (Séance publique du 20 décembre 2016)

contre la déclaration de politique générale du Gouvernement de M. Bernard Cazeneuve (en application de l'article 49, alinéa premier, de la Constitution). (Séance publique du 13 décembre 2016)

contre l'ensemble du projet de loi de finances pour 2017 (première lecture). (Séance publique du 22 novembre 2016)

contre l'ensemble du projet de loi relatif à la transparence, à la lutte contre la corruption et à la modernisation de la vie économique (lecture définitive) (Séance publique du 8 novembre 2016)

contre l'ensemble du projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2017 (première lecture) (Séance publique du 2 novembre 2016)

contre la première partie du projet de loi de finances pour 2017 (première lecture) (Séance publique du 25 octobre 2016)

pour le projet de loi de modernisation, de développement et de protection des territoires de montagne (première lecture). (Séance publique du 18 octobre 2016)

abstention le projet de loi de programmation relatif à l'égalité réelle outre-mer et portant autres dispositions en matière sociale et économique (première lecture) (Séance publique du 11 octobre 2016)

pour l'ensemble du projet de loi prorogeant l'application de la loi n° 55-385 du 3 avril 1955 relative à l'état d'urgence (première lecture) (Séance publique du 19 juillet 2016)

pour l'ensemble de la proposition de loi relative au remboursement des taxes d'aéroport (première lecture). (Séance publique du 21 juin 2016)

pour l'ensemble de la proposition de loi visant à lutter contre le recours à une mère porteuse (première lecture). (Séance publique du 21 juin 2016)

pour l'ensemble de la proposition de loi constitutionnelle visant à rendre constitutionnel le principe d'indisponibilité du corps humain (première lecture). (Séance publique du 21 juin 2016)

contre l'ensemble de la proposition de loi organique relative à la compétence du Défenseur des droits pour la protection des lanceurs d'alerte (première lecture) (Séance publique du 14 juin 2016)

contre l'ensemble du projet de loi relatif à la transparence, à la lutte contre la corruption et à la modernisation de la vie économique (première lecture) (Séance publique du 14 juin 2016)

contre l'ensemble du projet de loi de modernisation de la justice du XXIe siècle (première lecture) (Séance publique du 24 mai 2016)

contre l'ensemble du projet de loi organique relatif aux garanties statutaires, aux obligations déontologiques et au recrutement des magistrats ainsi qu'au Conseil supérieur de la magistrature (première lecture) (Séance publique du 24 mai 2016)

pour la motion de censure déposée par MM. Christian Jacob, Philippe Vigier et 190 membres de l'Assemblée, en application de l'article 49, alinéa 3, de la Constitution. (Séance publique du 12 mai 2016)

contre l'ensemble du projet de loi constitutionnelle portant réforme du Conseil supérieur de la magistrature (deuxième lecture). (Séance publique du 26 avril 2016)

contre la proposition de loi organique de modernisation des règles applicables à l'élection présidentielle (lecture définitive). (Séance publique du 5 avril 2016)

pour l'ensemble du projet de loi renforçant la lutte contre le crime organisé, le terrorisme et leur financement, et améliorant l'efficacité et les garanties de la procédure pénale (première lecture). (Séance publique du 8 mars 2016)

contre l'ensemble du projet de loi constitutionnelle de protection de la Nation (première lecture). (Séance publique du 10 février 2016)

abstention l'ensemble du projet de loi pour une République numérique (première lecture). (Séance publique du 26 janvier 2016)

contre l'ensemble du projet de loi de finances rectificative pour 2015 (première lecture). (Séance publique du 8 décembre 2015)

contre l'ensemble du projet de loi de modernisation de notre système de santé (nouvelle lecture). (Séance publique du 1er décembre 2015)

pour l'autorisation de la prolongation de l'engagement des forces aériennes au-dessus du territoire syrien, en application de l'article 35, alinéa 3, de la Constitution. (Séance publique du 25 novembre 2015)

pour l'ensemble du projet de loi prorogeant l'application de la loi n° 55-385 du 3 avril 1955 relative à l'état d'urgence et renforçant l'efficacité de ses dispositions (première lecture). (Séance publique du 19 novembre 2015)

contre l'ensemble du projet de loi de finances pour 2016 (première lecture). (Séance publique du 17 novembre 2015)

contre l'ensemble du projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2016 (première lecture). (Séance publique du 27 octobre 2015)

contre le projet de loi de finances pour 2016 (première partie). (Séance publique du 20 octobre 2015)

contre l'ensemble du projet de loi relatif à la liberté de la création, à l'architecture et au patrimoine (première lecture). (Séance publique du 6 octobre 2015)

pour la déclaration du Gouvernement sur l'accord européen relatif à la Grèce (en application de l'article 50-1 de la Constitution). (Séance publique du 15 juillet 2015)

abstention l'ensemble du projet de loi actualisant la programmation militaire pour les années 2015 à 2019 et portant diverses dispositions concernant la défense (première lecture). (Séance publique du 9 juin 2015)

contre l'ensemble du projet de loi relatif au dialogue social et à l'emploi (première lecture). (Séance publique du 2 juin 2015)

contre l'ensemble du projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte (nouvelle lecture). (Séance publique du 26 mai 2015)

contre l'ensemble du projet de loi relatif au renseignement (première lecture) (Séance publique du 5 mai 2015)

contre l'ensemble du projet de loi de modernisation de notre système de santé (première lecture) (Séance publique du 14 avril 2015)

contre la proposition de loi organique relative à la nomination du président du conseil d'administration de l'Agence française pour la biodiversité (première lecture). (Séance publique du 24 mars 2015)

contre l'ensemble du projet de loi relatif à la biodiversité (première lecture). (Séance publique du 24 mars 2015)

pour l'ensemble de la proposition de loi créant de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie (première lecture). (Séance publique du 17 mars 2015)

contre l'ensemble du projet de loi, adopté par le Sénat, après engagement de la procédure accélérée, portant nouvelle organisation territoriale de la République (première lecture). (Séance publique du 10 mars 2015)

pour la motion de censure déposée en application de l'article 49, alinéa 3, de la Constitution par M. Christian Jacob, M. Philippe Vigier et 109 membres de l'Assemblée. (Séance publique du 19 février 2015)

pour la Déclaration du Gouvernement, en application de l'article 35, alinéa 3, de la Constitution, sur l'autorisation de la prolongation de l'intervention des forces armées en Irak. (Séance publique du 13 janvier 2015)

contre l'ensemble du projet de loi de finances pour 2015 (nouvelle lecture) (Séance publique du 16 décembre 2014)

contre l'ensemble du projet de loi relatif à la réforme de l'asile (première lecture). (Séance publique du 16 décembre 2014)

pour l'ensemble du projet de loi relatif à la délimitation des régions, aux élections régionales et départementales et modifiant le calendrier électoral (deuxième lecture). (Séance publique du 25 novembre 2014)

contre l'ensemble du projet de loi de finances pour 2015 (1ère lecture). (Séance publique du 18 novembre 2014)

contre l'ensemble du projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2015 (première lecture). (Séance publique du 28 octobre 2014)

contre le projet de loi de finances pour 2015 (première partie) (Séance publique du 21 octobre 2014)

contre le projet de loi de programmation des finances publiques 2014-2019 (Séance publique du 21 octobre 2014)

contre l'ensemble du projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte (première lecture). (Séance publique du 14 octobre 2014)

contre l'ensemble du projet de loi relatif à l'adaptation de la société au vieillissement. (Séance publique du 17 septembre 2014)

contre la déclaration de politique générale du Gouvernement de M. Manuel Valls (application de l'article 49, alinéa premier, de la Constitution). (Séance publique du 16 septembre 2014)

pour l'ensemble du projet de loi relatif à la délimitation des régions, aux élections régionales et départementales et modifiant le calendrier électoral (Séance publique du 23 juillet 2014)

contre l'ensemble du projet de loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014 (première lecture). (Séance publique du 8 juillet 2014)

contre l'ensemble du projet de loi de finances rectificative pour 2014 (première lecture). (Séance publique du 1er juillet 2014)

contre la proposition de loi organique relative à la nomination des dirigeants de la SNCF. (Séance publique du 24 juin 2014)

contre le projet de loi portant réforme ferroviaire (Séance publique du 24 juin 2014)

contre l'ensemble du projet de loi relatif à la prévention de la récidive et à l'individualisation des peines. (Séance publique du 10 juin 2014)

contre l'ensemble du projet de loi relatif à l'économie sociale et solidaire (première lecture). (Séance publique du 20 mai 2014)

contre la déclaration du Gouvernement sur le projet de programme de stabilité pour 2014-2017 (en application de l'article 50-1 de la Constitution). (Séance publique du 29 avril 2014)

contre la déclaration de politique générale du Gouvernement de M. Manuel Valls (en application de l'article 49, alinéa premier, de la Constitution). (Séance publique du 8 avril 2014)

pour la déclaration du Gouvernement, en application de l'article 35, alinéa 3, de la Constitution, sur l'autorisation de la prolongation de l'intervention des forces françaises en Centrafrique. (Séance publique du 25 février 2014)

abstention l'ensemble de la proposition de loi visant à renforcer la responsabilité des maîtres d'ouvrage et des donneurs d'ordre dans le cadre de la sous-traitance et à lutter contre le dumping social et la concurrence déloyale. (Séance publique du 25 février 2014)

abstention l'ensemble du projet de loi relatif à l'artisanat, au commerce et aux très petites entreprises. (Séance publique du 18 février 2014)

contre la proposition de loi constitutionnelle visant à ratifier la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires (première lecture). (Séance publique du 28 janvier 2014)

abstention l'ensemble du projet de loi pour l'égalité entre les femmes et les hommes (première lecture). (Séance publique du 28 janvier 2014)

contre l'ensemble du projet de loi interdisant le cumul de fonctions exécutives locales avec le mandat de représentant au Parlement européen (lecture définitive). (Séance publique du 22 janvier 2014)

contre l'ensemble du projet de loi organique interdisant le cumul de fonctions exécutives locales avec le mandat de député ou de sénateur (lecture définitive). (Séance publique du 22 janvier 2014)

contre l'ensemble du projet de loi d'avenir pour l'agriculture, l'alimentation et la forêt. (Séance publique du 14 janvier 2014)

contre l'ensemble du projet de loi de finances rectificative pour 2013 (première lecture). (Séance publique du 10 décembre 2013)

contre l'ensemble de la proposition de loi renforçant la lutte contre le système prostitutionnel (première lecture). (Séance publique du 4 décembre 2013)

contre le projet de loi relatif à la programmation militaire pour les années 2014 à 2019 et portant diverses dispositions concernant la défense et la sécurité nationale. (Séance publique du 3 décembre 2013)

contre le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2014 (lecture définitive). (Séance publique du 3 décembre 2013)

contre l'ensemble du projet de loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine. (Séance publique du 27 novembre 2013)

contre l'ensemble du projet de loi garantissant l'avenir et la justice du système de retraites (nouvelle lecture). (Séance publique du 26 novembre 2013)

contre le projet de loi interdisant le cumul de fonctions exécutives locales avec le mandat de représentant au Parlement européen. (Séance publique du 20 novembre 2013)

contre le projet de loi organique interdisant le cumul de fonctions exécutives locales avec le mandat de député et limitant à une seule fonction exécutive locale le cumul avec le mandat de sénateur. (Séance publique du 20 novembre 2013)

contre l'ensemble du projet de loi de finances pour 2014. (Séance publique du 19 novembre 2013)

contre le projet de loi organique relatif au procureur de la République financier (lecture définitive). (Séance publique du 5 novembre 2013)

contre l'ensemble du projet de loi relatif à la lutte contre la fraude fiscale et la grande délinquance économique et financière. (Séance publique du 5 novembre 2013)

contre l'ensemble du projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2014. (Séance publique du 29 octobre 2013)

contre l'ensemble de la première partie du projet de loi de finances pour 2014. (Séance publique du 22 octobre 2013)

contre l'ensemble du projet de loi garantissant l'avenir et la justice du système de retraites. (Séance publique du 15 octobre 2013)

contre l'ensemble de la proposition de loi visant à redonner des perspectives à l'économie réelle et à l'emploi industriel. (Séance publique du 1er octobre 2013)

contre le projet de loi organique relatif à la transparence de la vie publique (lecture définitive) (Séance publique du 17 septembre 2013)

contre l'ensemble du projet de loi relatif à la transparence de la vie publique (Séance publique du 17 septembre 2013)

contre l'ensemble du projet de loi pour l'accès au logement et un urbanisme rénové (Séance publique du 17 septembre 2013)

contre l'ensemble du projet de loi relatif à la transparence de la vie publique (nouvelle lecture). (Séance publique du 23 juillet 2013)

contre l'ensemble du projet de loi organique relatif à la transparence de la vie publique (nouvelle lecture). (Séance publique du 23 juillet 2013)

contre l'ensemble du projet de loi de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles. (Séance publique du 23 juillet 2013)

contre l'ensemble de la proposition de loi tendant à modifier la loi n° 2011-814 du 7 juillet 2011 relative à la bioéthique en autorisant sous certaines conditions la recherche sur l'embryon et les cellules souches embryonnaires. (Séance publique du 16 juillet 2013)

contre l'ensemble du projet de loi interdisant le cumul de fonctions exécutives locales avec le mandat de représentant au Parlement européen. (Séance publique du 9 juillet 2013)

contre l'ensemble du projet de loi organique interdisant le cumul de fonctions exécutives locales avec le mandat de député ou de sénateur. (Séance publique du 9 juillet 2013)

contre l'ensemble du projet de loi relatif à la consommation (première lecture). (Séance publique du 3 juillet 2013)

contre l'ensemble du projet de loi organique relatif au Procureur de la République financier. (Séance publique du 25 juin 2013)

contre l'ensemble du projet de loi relatif à la lutte contre la fraude fiscale et la grande délinquance économique et financière. (Séance publique du 25 juin 2013)

contre l'ensemble du projet de loi relatif à la transparence de la vie publique. (Séance publique du 25 juin 2013)

contre l'ensemble du projet de loi organique relatif à la transparence de la vie publique. (Séance publique du 25 juin 2013)

contre l'ensemble du projet de loi d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école de la République (2e lecture). (Séance publique du 5 juin 2013)

contre l'ensemble du projet de loi relatif aux attributions du garde des sceaux et des magistrats du ministère public en matière de politique pénale et d'action publique (première lecture). (Séance publique du 4 juin 2013)

contre l'ensemble du projet de loi constitutionnelle portant réforme du Conseil supérieur de la magistrature (première lecture). (Séance publique du 4 juin 2013)

contre l'ensemble du projet de loi relatif à l'enseignement supérieur et à la recherche. (Séance publique du 28 mai 2013)

contre le programme de stabilité de la France 2013-2017 (sur la déclaration du Gouvernement en application de l'article 50-1 de la Constitution). (Séance publique du 23 avril 2013)

abstention l'ensemble du projet de loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe (2e lecture). (Séance publique du 23 avril 2013)

contre l'ensemble du projet de loi organique relatif à l'élection des conseillers municipaux, des conseillers intercommunaux et des conseillers départementaux (texte CMP). (Séance publique du 17 avril 2013)

contre l'ensemble du projet de loi relatif à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires et modifiant le calendrier électoral (lecture définitive). (Séance publique du 17 avril 2013)

contre le projet de loi, adopté par le Sénat, après engagement de la procédure accélérée, portant diverses dispositions en matière d'infractructures et de services de transports. (Séance publique du 16 avril 2013)

contre l'ensemble du projet de loi relatif à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral (nouvelle lecture). (Séance publique du 10 avril 2013)

abstention l'ensemble du projet de loi relatif à la sécurisation de l'emploi (première lecture). (Séance publique du 9 avril 2013)

contre le projet de loi relatif à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et modifiant le calendrier électoral (loi organique). (Séance publique du 2 avril 2013)

contre le projet de loi relatif à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et modifiant le calendrier électoral. (Séance publique du 2 avril 2013)

pour la motion de censure déposée en application de l'article 49, alinéa 2 de la Constitution par M. Christian Jacob et 144 membres de l'Assemblée. (Séance publique du 20 mars 2013)

contre l'ensemble du projet de loi d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école de la République. (Séance publique du 19 mars 2013)

pour l'ensemble de la proposition de loi relative au contrôle des normes applicables aux collectivités territoriales et à la simplification de leur fonctionnement. (Séance publique du 26 février 2013)

contre l'ensemble du projet de loi organique relatif à l'élection des conseillers municipaux, des délégués communautaires et des conseillers départementaux. (Séance publique du 26 février 2013)

contre l'ensemble du projet de loi relatif à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des délégués communautaires, et modifiant le calendrier électoral. (Séance publique du 26 février 2013)

contre l'ensemble du projet de loi de séparation et de régulation des activités bancaires. (Séance publique du 19 février 2013)

abstention l'ensemble du projet de loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe. (Séance publique du 12 février 2013)

contre l'ensemble du projet de loi portant création du contrat de génération (1ère lecture). (Séance publique du 23 janvier 2013)

contre l'ensemble du projet de loi de finances rectificative pour 2012 (1ère lecture). (Séance publique du 11 décembre 2012)

contre l'ensemble du projet de loi relatif à la mobilisation du foncier public en faveur du logement et au renforcement des obligations de production de logement social (première lecture). (Séance publique du 27 novembre 2012)

contre l'ensemble de la proposition de loi relative à l'abrogation du conseiller territorial. (Séance publique du 20 novembre 2012)

contre l'ensemble du projet de loi de finances pour 2013. (Séance publique du 20 novembre 2012)

contre l'ensemble du projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2013. (Séance publique du 30 octobre 2012)

contre la première partie du projet de loi de finances pour 2013. (Séance publique du 23 octobre 2012)

contre le projet de loi de programmation des finances publiques pour les années 2012 à 2017. (Séance publique du 23 octobre 2012)

pour sur l'ensemble du projet de loi organique relatif à la programmation et à la gouvernance des finances publiques. (Séance publique du 10 octobre 2012)

abstention l'ensemble du projet de loi portant création des empois d'avenir (texte de la commission mixte paritaire). (Séance publique du 9 octobre 2012)

pour l'ensemble du projet de loi autorisant la ratification du traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance au sein de l'Union économique et monétaire (1re lecture). (Séance publique du 9 octobre 2012)

contre la déclaration de politique générale du gouvernement de Jean-Marc Ayrault (application de l'article 49, alinéa premier de la Constitution). (Séance publique du 3 juillet 2012)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Tout commentaire agressif et raciste sera enlevé, mais des dialogues constructifs sont les bienvenus

Place du travail

Place du travail En cette période de manifestation sociale, conséquence d'une ordonnance pour le moins controversée, je me s...

Rechercher dans ce blog

Mentions

La Voix des Semeurs est membre du Réseau

"Semeurs Citoyens"




Les avis exprimés par les différents contributeurs varient et sont de la seule responsabilité de leurs auteurs mais respectent les principes républicains de la Constitution Française, ainsi que la Loi sur la Liberté de la presse du 29 Juillet 1881.

Notre ligne éditoriale humaniste et utopiste fait admettre dans notre sein une pluralité d'opinions et non une ligne stricte imposée par la rédaction.

Aussi des nuances d'opinion se retrouvent dans les contributeurs et auteurs, et cette pluralité est encouragée dans notre réseau.

Google+ Followers