lundi 15 mai 2017

Nos valeurs

On se rend compte du grand écart qu'il y a entre l'intronisation de Macron fêté en Grandes Pompes, comme il se doit, chez les gens bien comme il faut, les gens "honnêtes"...ah, les gens...
et le réfugié qui dormira dehors en regardant cette intronisation derrière une vitre, donnant sur des écrans allumés...
et la pauvre mère de famille qui trime pour élever ses trois gosses seule et qui leur fait une boite avec du jambon blanc, un dimanche...qui écoute ça dans sa cuisine...
et l'handicapé ou le malade qui reste cloué chez lui car sa pension ne lui laisse que le loisir de survivre, avec un canapé affaissé, une télé à tube cathodique...
et le chômeur qui sait qu'il ira à pôle emploi pour que dalle, vu qu'à plus de 50 ans, on s'en fout qu'il marche ou crève...distrait par youtube...

Nos valeurs...
S'extasier sur un jeune loup à tête de hyène qui arrive à l'Elysée bourré de certitudes, avec sa chérie qu'il compte bien annoblir en lui donnant un statut de concubine royale, oups...de première Dame...attention...
Non, ça ne sont pas mes valeurs ni nos valeurs ici.

De regrets, il n'est pas besoin d'en avoir, quand le vin est tiré, il faut le boire.
Quand le nouveau Messie, Moïse, Kennedy, Cardinal, Saint, Sauveur, on ne sait plus, un Bruno Roger Petit l'a comparé à Mitterrand en 81, on frôle plus l'orgasme mais l'overdose, là...sera redescendu sur terre...quand il sera confronté à la crise qui ravage les plus pauvres, qui le fera sans doute détester, on verra alors l'hallali sur Macron, alors que ce n'est que dans sa nature. Faire en sorte que les riches le restent, ça a été son seul slogan, sa vision...si on peut le dire, eu égard à la fièvre messianique macronesque qui a saisi les commentateurs et les journalistes.


Car que dire de lui, sauf qu'il croit encore que Paris serait au centre du Monde...et que notre pays qui est un gentil poisson va pouvoir nager avec les requins sans se faire manger, la mondialisation chez les bisounours...
Déréguler...libéraliser...livrer sur un plateau  la France avec ses salariés, forcément incompétents; (sic) comme amuse-bouche...


Nos valeurs, celles que Hamon avait exposées, ce sont la solidarité, la vraie modernité, une vision de partage, une probité , les citoyens au coeur du projet...
Sans doute trop utopique encore pour la populocratie ou démagocratie qui a poussé ces derniers temps...
Sans doute faudra-t-il attendre, en espérant que les plus faibles, ceux dont on parlait plus haut, ne se retrouvent pas à endurer encore plus que ce qu'ils endurent...



Macron, c'est un peu la boite de Pandore.
C'est ce que les Français ont fait en votant pour Macron , ils ont ouvert la boite...
En espérant qu'il reste l'espoir au fond de la boite.

5 commentaires:

  1. "Ça va faire mal"
    La France va bien vite comprendre l'autoritarisme de Macron, caché derrière son sourire séducteur...
    Toujours sous le joug de sa professeure (regardez bien ses regards lorsqu'il parle), il nous fera payer son obéissance de petit garçon buté...
    "L'enfant battu devient souvent un tiran, l'enfant violé un violeur"... ainsi de suite... Il faut du temps pour que ce cercle infernal se brise...
    Ça va faire mal !
    "Je ne cèderai rien" début de discours très très inquiétant !
    Moi, retraitée, qui ai commencé à travailler à 14 ans (non déclarée, bien sûr), je suis forcément contente qu'il commence par baisser ma retraite de 1,7%...
    Sa retraitée de femme s'en fout vu les revenus à vie qu'ils vont avoir maintenant... et ils ne manquaient de rien... facile les sacrifices quand on est "blindés" d'argent...
    J'ai peur' à mon Éducation Nationale qui va être aussi pilotée à couvert par une prof de lettres du privé... ça va faire mal...
    Premiers et derniers de la classe se retrouvent sur un point : le mépris...
    L'un de la médiocrité, l'autre du regard méprisant des "élites" de la classe... ÇA VA FAIRE MAL...
    La France était trop "énervée" pendant cette campagne de "loups" pour apprécier à sa vraie valeur la douceur, la gentillesse et le côté visionnaire sincère de Benoît Hamon...
    J'ai quitté l'agressivité montante des Mélenchonistes dont j'étais partie prenante pour m'intéresser à la reposante, intelligente, travaillée, campagne de Benoît Hamon... je le suivrai... et, quand cela fera vraiment trop mal, d'autres le verront enfin et nous irons vers un véritable changement de cap, car le monde change, le travail change, les besoins changent... nous changeons...
    Et... Cela va faire du bien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous sommes à un tournant de société, la marge est étroite mais on peut réinventer autre chose, oui!

      Supprimer
  2. Alain-Yves PERROT15 mai 2017 à 18:55

    Je partage entièrement ce point de vue. Je viens de poster moi-même (sur "Les Français de l'Etranger avec Benoît Hamon") un commentaire faisant suite à la nomination et surtout la première déclaration du nouveau premier ministre pour exprimer "mince" aperçu de ma déception et peut-être plus encore de mon inquiétude sur les réelles intentions de ce nouveau président de la République que je n'ai à aucun moment identifié comme étant l'homme de la situation... de la sienne peut-être... mais pas de celle notre pays et de l'avenir de nos enfants et petits-enfants. Je me félicite de n'avoir pas "voté utile" au second tour car je n'ai jamais cru à la menace de MLP et encore moins à la suite du débat du second tour. L'obstination à glisser le 7 mai une 2ème fois le bulletin "Benoît Hamon" était ma seule option, pleinement conscient que mon vote serait comptabilisé dans les "nuls". Mais je préfère "nul" à "traître" !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelle est la bonne question concernant le vote utile?
      On trouve souvent la bonne réponse.
      Peut-on agir sans écouter sa conscience?

      Supprimer
  3. Alain Yves Perrot : Attention... il y a traître et traître...
    Je n'ai trahi personne en mettant mon bulletin Macaron au 2e tout! Et sûrement pas moi, mes origines étrangères et encore moins mes enfants métisses! Ni tous les enfants qui sont dans les rues, les ecoles et qui portent leurs origines ethniques comme un mauvais costume qu'ils ne pourront jamais enlever alors qu'ils devraient le porter comme une richesse !

    Je n'ai jamais pensé que MLP serait au pouvoir, ni que Macron serait un moindre mal. Par contre le mal n'est pas le même et la nature des confrontations à venir non plus. Les banlieues ne se sont pas enflammées à l'annonce des résultats du second tour car Lepen a fait un score bien moins dangereux. (Même s'il est trop élevé à mon gout)

    N'avez vous pas ressenti, vu, entendu les pro Lepen et leurs écarts de langage, de comportement dans les commerce de votre quartier, sur la place du marché au fil des campagnes presidentielles et surtout lors de l'entre 2 tours? N'avez vous pas entendu les rumeurs persistantes jusque dans les écoles "Mais non, Marine n'est pas raciste !" ?

    Moi si, plein. Trop. J'ai voté pour au 1er tour grâce à BH mais je me suis résolue à voter utile au 2e tour avec la rage au coeur, mais sans trahir personnes et sûrement pas mes valeurs...

    RépondreSupprimer

Tout commentaire agressif et raciste sera enlevé, mais des dialogues constructifs sont les bienvenus

Place du travail

Place du travail En cette période de manifestation sociale, conséquence d'une ordonnance pour le moins controversée, je me s...

Rechercher dans ce blog

Mentions

La Voix des Semeurs est membre du Réseau

"Semeurs Citoyens"




Les avis exprimés par les différents contributeurs varient et sont de la seule responsabilité de leurs auteurs mais respectent les principes républicains de la Constitution Française, ainsi que la Loi sur la Liberté de la presse du 29 Juillet 1881.

Notre ligne éditoriale humaniste et utopiste fait admettre dans notre sein une pluralité d'opinions et non une ligne stricte imposée par la rédaction.

Aussi des nuances d'opinion se retrouvent dans les contributeurs et auteurs, et cette pluralité est encouragée dans notre réseau.

Google+ Followers