samedi 20 mai 2017

Parlons du #racisme et de son absurdité


Une amie me faisait remarquer que le mot racisme la dérangeait.
Noëlle se reconnaîtra:

"Raciste ? Ce mot n est pas à sa place ! Vue que l humain n' est pas une race ! Mais un Être humain !
Néanmoins je ne connais pas le con qui à inventé ça mais il aurait mieux fait de se casser une jambe il y a longtemps qu' on en parlerait plus !!"

Je me suis donc demandé d'où venait le mot racisme, raciste.
J'ai donc plongé dans les références qui sont sur le web.

Le terme racisme est assez récent et semble avoir été inventé en français en 1902 et popularisé  dans les années 30/40, en fait, et devenu incontournable dans les années 70. Référence ici .
On peut dire que ce terme suit de près le colonialisme, ses déboires et le nationalisme de la seconde guerre mondiale.
Première remarque: le racisme est une invention récente, bien après que l'on ait diagnostiqué que l'être humain ne comptait aucune race mais une seule espèce.

Si l'on se réfère justement au terme race, et son évolution dans le temps, la recherche aboutit sur de curieuses conclusions:

On retrouve le terme "race" en français dès 1480
Ca 1480 rasse « ensemble des ascendants et des descendants d'une même famille, d'un même peuple » (Myst. Viel Test)



 Il est associé étroitement avec la notion de classe sociale, clan, famille. Il est attesté très souvent dans le champs lexical de la noblesse. On l'utilise en synonyme de lignée. On l'utilise aussi pour les animaux qui sont sélectionnés pour leurs caractéristiques intéressantes : exemple, les chevaux, les chiens.
C'est un terme qui est réellement lié au sociétal car les membres d'une même profession peuvent aussi être regroupés dans le terme race.
Mais on l'utilise principalement afin de différencier ce qui est plus noble, pur, de ce qui est commun, indéterminé, mélangé.
En effet, RACE vient de RADIX, latin signifiant racines, ce qu'on extrait. 
D'ailleurs, c'est même principalement le terme race utilisé en synonyme de lignée, de noblesse, que le dictionnaire de l'Académie Française retient.

RACE. s. f. coll. Lignée, lignage, extraction, tous ceux qui viennent d'une mesme famille. Il est d'une bonne race, d'une race illustre, ancienne. il sort, il vient d'une noble race, d'une race de gens de bien, il est de la race royale. les trois races des Rois de France. les Rois de la premiere, de la seconde, de la troisiéme race.  

Ce qui est assez surprenant, c'est qu'on se met à utiliser le terme race pour les espèces animales quand on développe la science, et que les principes républicains se mettent à supplanter les différences sociales déterminées par l'Ancien Régime entre les nobles, les roturiers, les serfs etc...
On introduit la notion d'égalité et de fraternité fin XVIIIème siècle dans les différentes révolutions et chutes des régimes monarchistes inégalitaires.

Mais la nature a horreur du vide.
Le terme race associé à une pseudo inégalité scientifique puis culturelle, se met brusquement à se populariser au XXème siècle, associé à une idéologie de droite, puis d'extrême-droite.
On aboutit à remplacer la noblesse , la pureté de la lignée par les caractéristiques suivantes en France.
Le Français de souche, de race blanche est de lignée catholique, voire protestante ou juive même, de type européen caucasien, la peau claire, et de culture qu'on dit française, c'est cela être supérieur aux autres, avoir une noblesse dans son pedigree.
De préférence avec un nom français, d'obédience catholique, c'est la race pure de France, qui est forcément de RACINES CHRÉTIENNES.
Cela ne vous rappelle rien?

Les arabes, noirs, roms, et autres bâtards dont les racines ne sont pas catholiques romaines blanches caucasiennes, sont donc des  roturiers, avec forcément des droits amoindris et devant se plier à des règles différentes du sang dit de souche, vu que ces barbares envahiraient et souilleraient la France de leurs mœurs et cultures impures. On voit bien que le communautarisme judéo-chrétien est inscrit dans le racisme français et il est effectivement bon de le rappeler.
En gros, ceux qui le reprochent le créent. Ostracisés, mis de côté, les jaunes, gris, noirs etc...de culture non judéo-chrétienne d'origine se retrouvent effectivement ensemble, dans la masse des inférieurs.

Le racisme et les théories visant à décomplexer celui-ci, de Copé à Le Pen, sont donc d'obédience anti-républicaine par excellence. Les statuts de la noblesse ont été abolis, il n'y a que des citoyens et la France ne tolère pas l'inégalité. 



Les seules racines qui tiennent ici, ce sont celles de la Constitution:

"Tous les hommes naissent libres et égaux"                                         


Billet original paru chez Rosaelle en Macronie le 12.09.2016
Auteur: Rosa Elle

5 commentaires:

  1. Très instructif. Preuve en est qu'il est nécessaire de connaître l'étymologie d'un mot avant de l'employer, notamment lore des débats de valeurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. l'étymologie est pour moi essentielle car elle apprend l'histoire et nous montre souvent de jolies leçons ;)

      Supprimer
  2. Il faut citer les idéologies racistes du 19 ème siècle, et les "savants" et écrivains qui l'ont promue : le racisme "scientifique " de Gobineau (essai sur l'inégalité des races) basé sur de prétendues études scientifiques sur les mesures de la boite crânienne, et des dessins de propagandes situant le "négre" comme l'intermédiaire entre le singe et l'homme. A ce sujet "la controverse de Valladolid est intéressante par le fait qu'elle a abouti à attribuer une âme (au sens religieux du terme ) aux indiens tout en continuant à la nier aux noirs. Ce qui permettait de justifier l'esclavage. Le racisme est fortement lié à cette possibilité de dégrader certains humains pour les sortir du droit humain. Eddy moidonc

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair, oui, c'est la raison qui fait que certains alter-mondialistes mettent le "racisé" au même niveau que le prolétaire dans une logique marxiste, une approche assez intéressante.

      Supprimer
  3. Je viens de recevoir le premier commentaire anonyme raciste: quelqu'un qui a juste retenu que les Juifs seraient racistes...d'où j'ai écris ça? comment , dans cette explication, cette analyse, a-t-on pu lire ceci?

    RépondreSupprimer

Tout commentaire agressif et raciste sera enlevé, mais des dialogues constructifs sont les bienvenus

La condition des sexes ou le malentendu relationnel

Je suis un homme. Mais avec un drapeau blanc. Je ne viens pas porter un quelconque jugement sur le phénomène des hashtags récents dénonçant...

Rechercher dans ce blog

Mentions

La Voix des Semeurs est membre du Réseau

"Semeurs Citoyens"




Les avis exprimés par les différents contributeurs varient et sont de la seule responsabilité de leurs auteurs mais respectent les principes républicains de la Constitution Française, ainsi que la Loi sur la Liberté de la presse du 29 Juillet 1881.

Notre ligne éditoriale humaniste et utopiste fait admettre dans notre sein une pluralité d'opinions et non une ligne stricte imposée par la rédaction.

Aussi des nuances d'opinion se retrouvent dans les contributeurs et auteurs, et cette pluralité est encouragée dans notre réseau.

Google+ Followers