lundi 5 juin 2017

Encore une coquille dans un article de presse

Finalement oui il y a bien une histoire de q dans les coquilles des articles de presse.

Le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, a démissionné vendredi de ses fonctions de président de la région Bretagne qu'il occupait depuis 2004, à l'exception d'un intermède entre 2012 et 2015, mais restera conseiller régional, a-t-on appris auprès de la région.



Le chef de la diplomatie française qui était le chef de la défense antérieurement avait bien continué de présider la Bretagne jusque-là. Les bretons trouvaient ça bien, le Président de la République aussi. mais c'était avant. Le Drian, dans l'équipe, c'était lui qui portait la coquille.

 

"Le président de la République m'a confié une mission importante au service de notre pays et au service de la place de la France dans le monde. Cette responsabilité, je la dois aussi à la Bretagne qui m'a fait", a notamment déclaré Jean-Yves Le Drian qui avait annoncé il y a deux semaines cette démission à la demande du président de la République, Emmanuel Macron.


Jean-Yves Le Drian remercie la Bretagne et Macron, le Président de la République. Ca c'est maintenant.

Avant nous avons bien toutes et tous entendu que nous étions en guerre, et le Ministre de la Défense avait une mission dont l'importance permettait toutefois de rester président de région.

Maintenant Jean-Yves Le Drian est devenu Ministre de l'Europe et des Affaires Etrangères. Une mission importante au point de quitter la présidence de la région Bretagne.

"Je ne quitte pas la Bretagne"

"Je quitte la présidence du Conseil régional mais je ne quitte pas la Bretagne, car j'y habite. Je ne quitte pas la Bretagne, car je reste conseiller régional", a ajouté le ministre de l'Europe et des Affaires étrangères.  Agé de 40 ans, Loïg Chesnais-Girard, premier vice-président, sera "le candidat de la majorité régionale le 22 juin prochain avec mon soutien total" lors de la prochaine session de l'institution, a indiqué Jean-Yves Le Drian. Peu après l'élection d'Emmanuel Macron, l'Elysée avait fait savoir que les ministres entrés dans le nouveau gouvernement devraient démissionner "sous un mois" des exécutifs locaux qu'ils dirigeaient jusqu'alors.

Le Ministre Le Drian ne quitte pas la Bretagne, il y habite. Avant il n'y vivait pas ? On ne sait plus, tellement tout change. Avant il était président de région en tout cas. Maintenant il reste plus près des bretons en devenant conseiller régional. Il peut avoir une mission plus importante au sein du gouvernement et habiter en Bretagne comme simple conseiller régional. Ca c'est maintenant.
 

Jean-Yves Le Drian, qui avait ravi la Bretagne à la droite en 2004, était président de la région depuis lors, sauf entre 2012 -au moment où il est devenu ministre de la Défense sous la présidence de François Hollande- et fin 2015, date des dernières élections régionales. Durant ces trois années, la présidence de région était assurée par Pierrick Massiot. Bien que toujours ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian avait repris la présidence de région après les régionales de 2015.

Jean-Yves le Drian avait ravi la Bretagne. En 2004, les bretons sont toujours ravis d'ailleurs. Il s'était fait épauler par Pierrick Massiot pendant un temps. Pierrick Massiot est un membre du Parti Socialiste. 



Loïg  Chesnais-Girard est également socialiste. La région reste à gauche. C'est parfait.





Avant le Président de la République n'osait pas dire à Le Drian de laisser tomber la présidence de région. Maintenant le Président de la République a osé dire à Le Drian de laisser tomber la présidence de région.



 
Qu'est-ce qui a donc changé pour qu'on nous fasse tout ce scénario ?

Ah ben oui, le Président a changé. Le reste non !




Les articles de presse à la con n'ont pas changé. Les coquilles sont toujours les mêmes. Les nouvelles bidons, les trucs qui ne font pas reculer les misères du Monde pareils. Tout est bien là.
Mais avant on avait un Président de la République normal, qui gérait ses problèmes de couilles en scooter. Il ne devait pas en avoir beaucoup pour ne pas mieux se cacher. Et pas de parapluie pour s'abriter non plus.



Maintenant on a remis du q dans les textes, et le Président de la République gère les grands problèmes du Monde à coup de bras de fer. Il doit en avoir dans le pantalon celui-là. On est bien protégés.





Moi je gère les petits problèmes du Monde avec les moyens du bord.


2 commentaires:

  1. Merci j'ai bien rigolé 😂très bon article
    Nikou

    RépondreSupprimer
  2. Bon boulot, j'aime continue, Patrick

    RépondreSupprimer

Tout commentaire agressif et raciste sera enlevé, mais des dialogues constructifs sont les bienvenus

La condition des sexes ou le malentendu relationnel

Je suis un homme. Mais avec un drapeau blanc. Je ne viens pas porter un quelconque jugement sur le phénomène des hashtags récents dénonçant...

Rechercher dans ce blog

Mentions

La Voix des Semeurs est membre du Réseau

"Semeurs Citoyens"




Les avis exprimés par les différents contributeurs varient et sont de la seule responsabilité de leurs auteurs mais respectent les principes républicains de la Constitution Française, ainsi que la Loi sur la Liberté de la presse du 29 Juillet 1881.

Notre ligne éditoriale humaniste et utopiste fait admettre dans notre sein une pluralité d'opinions et non une ligne stricte imposée par la rédaction.

Aussi des nuances d'opinion se retrouvent dans les contributeurs et auteurs, et cette pluralité est encouragée dans notre réseau.

Google+ Followers