jeudi 29 juin 2017

Entre présent détestable et Futur Désirable... #M1717




L'aujourd'hui supporté et le demain espéré me font faire un grand écart mental et sentimental.

Aujourd'hui..


Chaque jour on découvre l'étendue du désastre politique et social en cours d'élaboration...



Privation de libertés avec l'entrée des mesures répressives de l'état d'urgence dans le droit commun...

Destruction du droit du travail... Flexibilité... Plafonnement des indemnités aux prud'hommes... Inversion de la hiérarchie des normes... Si le patron d'une entreprise décide d'augmenter le temps de travail, de diminuer les salaires, les congés, il aura tout pouvoir, plus aucun cadre pour sécuriser les salariés... Invention d'un contrat de travail bâtard, à mi-chemin entre CDI et CDD, plus vraiment sûr pour personne. Plus facile de licencier tout le monde, toujours, et pas plus d'embauches, on sait que cela ne marche pas.


Pourquoi les électeurs ont-ils voté pour ça?
Ils voulaient du renouveau, ils ont pris l'ancien ministre de l'Economie qui avait accompagné la première phase de la déconstruction du code du travail...

Pourquoi???
Il est jeune et bô!
Il est nouveau!


Whouaa quels arguments!!!

Et pis en plus il est même pas bô. Et pis en plus on s'en fout!
Il n'est même pas nouveau, ça fait 5 ans qu'il hante les couloirs de l'Elysée aux côtés de Hollande comme son protégé chéri, puis ceux de Bercy, grand argentier pourfendeur de notre Gauche!

La liberté... Elle va me manquer, elle me manque déjà depuis ces élections détournées, absorbées, vampirisées par une bulle médiatique dont on a vainement attendu qu'elle crève...
On est toujours dedans.
Les annonces de casse sociale se précisent et personne ne bouge.
L'ARGUMENT insupportable dont on nous assomme depuis la campagne des législatives: on va quand même lui donner sa chance au petit nouveau, on ne sait jamais, il fera peut-être quelque chose de bien...
Mais non il ne fera pas "quelque chose de bien"!!!



Ouvrez les yeux! On s'enfonce dans le libéralisme échevelé, la dégradation sociale, la perte de pouvoir d'achat pour les retraités, les fonctionnaires, la précarité pour tous les salariés, et toujours plus d'argent aux déjà riches (suppression de l'ISF recentré sur l'immobilier, pas les actions, donc les actionnaires ne payeront pas l'ISF...) Pour qui travaille ce gouvernement? Pour le peuple, Vous êtes sûrs?

La grande arnaque: faire du neuf avec du vieux.

La grande tromperie: obliger tous les parlementaires (élus avec à peu près 15% du corps électoral) à voter pour les réformes proposées par le gouvernement. Ils ne seront pas nos représentants, ils seront les valideurs des décisions d'en-haut... pas de débats... Chambre d'enregistrement... Déconnectée de la réalité.

La presse a été achetée pendant la campagne, elle est muselée après: les journalistes admis à entendre la parole divine sont triés sur le volet et choisis par dieu lui-même, pas un cheveu qui dépasse.

Le président ne dit rien. Le gouvernement ne dit rien, et porte plainte contre les médias qui diffusent des documents de travail sur les projets de lois destructeurs.

Séquence représentative: à la sortie des premiers entretiens sur le projet de loi travail avec les partenaires sociaux, tout le monde (MEDEF et syndicats des travailleurs) est ressorti content. Bizarre, non??? Comme toujours Macron a dit à chacun ce qu'il voulait entendre. Et avoue lui-même à la sortie "Je ne leur ai rien dit"... Comme toujours, et tout le monde est content!!!

M. Poutine est le bienvenu à Versailles, M. Trump invité au 14 juillet... Belles relations que voilà!
Les réfugiés sont maltraités, pour "éviter un appel d'air", dit sans honte un ministre, au mépris des Droits de l'Homme...

Cette France me dégoûte, chaque jour elle apporte son lot de duperies, de déceptions, de craintes pour l'avenir... dans l'accord général, une espèce d'hébétude... Il faut lui donner sa chance à ce brave garçon, il a bien du courage...
Bien du courage de transformer une démocratie en mauvais état en un état totalitaire aux fausses allures de démocratie...

La colère me prend, sans arrêt, effarée de l'audace des gouvernants, de leur impudence à mettre tout le monde au pas, à envoyer le pays vers la casse sans vergogne, atterrée de l'inertie de tous...

Et pourtant...

ET POURTANT!

#M1717

Demain!

Il me reste dans le cœur et dans la tête une musique entêtante comme un parfum... Une histoire de printemps...


J'ai bagarré comme tant d'autres pendant des mois pour faire comprendre aux gens qu'à toutes leurs questions existaient de belles réponses, généreuses et réalistes, et qu'elles s'appelaient "Futur désirable". Graines d'espoir qui sont en terre, on ne les voit pas... Mais elles sont là...

Il me reste au cœur ce projet de paix, de justice, de liberté, de solidarité, d'Europe qui se relève digne et apaisée, avec Tsipras, la Grèce sauvée, les forces démocratiques des pays du Sud pour réorienter l'Europe vers la démocratie et la préservation des droits sociaux... Les droits de l'Homme au cœur à la place du fric!

Cette construction d'un demain ouvert et beau, où chacun aura sa place, les étudiants feront leurs études et les réussiront, les salariés pourront travailler sans y crever, la finance rendra l'argent à l'économie réelle, l'ascenseur social qu'était l'Ecole reprendra son ascension, car tous les élèves auront les mêmes chances de réussite, tous seront aidés dans leur travail personnel par des professionnels de l'éducation, et non pas mis en garderie pour faire de la com'...

Les dangers, pesticides, perturbateurs endocriniens, et toutes inventions maléfiques seront bannis, les emplois de demain créés, les personnes en souffrance accompagnées, le revenu universel sauvera les exploitants agricoles et les accompagnera dans leur reconversion vers des production bio de qualité pour le bien de tous, il aidera les artisans à développer leur activité avec une sécurité jamais connue avant... Il accompagnera chacun dans une nouvelle approche du temps de vie où le travail est un moyen et non une fin...

La démocratie dévoyée trouvera un nouveau souffle, les citoyens seront acteurs du débat public, de la construction des lois...

Chacun aura sa place...

La société de Benoît Hamon, est une société de PAIX...


Benoît Hamon, à Bercy, 19 mars 2017:
"L'extrême droite a tué tant des nôtres. (...) Ne les laissez pas diviser selon votre naissance, votre couleur de peau, votre nom, l'origine de vos parents. N'admettez jamais qu'un de vos amis baisse la tête dans la rue en fonction de ce qu'il est ou de ce qu'il paraît."



Tout cela vu d'ici, aujourd'hui plus encore, a des airs d'utopie...
Tout cela est réalisable et nous porte.
C'est tout ce qu'il nous reste, et c'est le plus beau: l'avenir!

Samedi 1er juillet, c'est le premier jour de notre avenir!





4 commentaires:

  1. Réponses
    1. Merci!... Construisons ensemble un avenir meilleur! Avec Benoît Hamon! #M1717

      Supprimer
  2. Notre avenir ne doit pas se Bâtir sans nous, le , et dans 5 ans y'auras du taf,pour tout rebâtir autrement, il faut nous y préparer, tous pour un et un pour tous disaient les mousquetaires du roi, tous pour un et un pour tous disent les militants Hamon !

    RépondreSupprimer
  3. Si personne ne bouge alors oui il va y avoir des dégâts, car Macron à bien l'intention d'aller jusqu'au bout. Mais allons nous pouvoir manifester ? J'attends le 1er juillet une petite bouffée d'air frais un brin d'espoir pour un futur désirable pour nous, nos enfants, petits enfants et pour un vivre ensemble en regardant l'autre comme un ami et non comme un étranger pire comme un ennemi. ..
    Nk

    RépondreSupprimer

Tout commentaire agressif et raciste sera enlevé, mais des dialogues constructifs sont les bienvenus

La condition des sexes ou le malentendu relationnel

Je suis un homme. Mais avec un drapeau blanc. Je ne viens pas porter un quelconque jugement sur le phénomène des hashtags récents dénonçant...

Rechercher dans ce blog

Mentions

La Voix des Semeurs est membre du Réseau

"Semeurs Citoyens"




Les avis exprimés par les différents contributeurs varient et sont de la seule responsabilité de leurs auteurs mais respectent les principes républicains de la Constitution Française, ainsi que la Loi sur la Liberté de la presse du 29 Juillet 1881.

Notre ligne éditoriale humaniste et utopiste fait admettre dans notre sein une pluralité d'opinions et non une ligne stricte imposée par la rédaction.

Aussi des nuances d'opinion se retrouvent dans les contributeurs et auteurs, et cette pluralité est encouragée dans notre réseau.

Google+ Followers