dimanche 11 juin 2017

Législatives 2017 : 1er tour

Une journée de scrutin pour les législatives 2017.

Ce matin peu de gens circulent autour de mon bureau de vote. Je fais les courses à la superette du coin un peu plus bas, il y a un peu de monde dans le magasin pour un dimanche matin.

Apparement les électeurs ont d'autres urgences que de s'inquiéter des législatives dont le premier tour est aujourd'hui.

Midi : annonce officielle du taux de participation : 19,24%.

C'est peu. Un désintérêt sensiblepar rapport aux législatives précédentes.

Rapide coup d'oeil sur le site de l'Intérieur

À 12h00, au premier tour des élections législatives, le taux de participation, pour la France métropolitaine, s'élève à 19,24 %.

Au premier tour des élections législatives de 2012, le taux de participation était de 21,06%, à la même heure.

En 2007, le taux de participation s’élevait à 22,56 %.

En 2002, ce taux était de 19,70 %


Idée : comparer les cartes électorales des deux tours de la présidentielle avec le taux de participation à midi d'aujourd'hui :


1er tour présidentielle 28 avril 2017 (source cartographie Ouest France)

2nd tour présidentielle 7 mai 2017 (source cartographie La Croix)

Participation à midi 1er tour législatives 11 juin 2017 (source cartographie France TV Info)

Il y a quelque chose qui semble se dégager ... les électeurs se déplacent plus nombreux sur les secteurs où LREM a connu de meilleurs scores à la présidentielle.

Je me demande à cet instant si il s'agit d'un désintérêt pour les candidats non LREM, ou au contraire d'une meilleure mobilisation contre ?

14h30. Je vais faire mon devoir de citoyen. Sans effort j'avais prévu de voter. Bonjour chaleureux aux courageux qui tiennent le bureau de vote. Je prends 3 bulletins, pour sauver l'honneur du vote à bulletin secret. Je jette deux bulletins dans la corbeille et glisse dans l'enveloppe celui de la candidate de gauche qui a retenu mon intérêt.

Je fais valider mon vote, et place mon enveloppe dans l'urne. Le responsable du bureau de vote me demande si je serai ... disponible pour le dépouillement.


Je ne sais pas dire non à ce genre de choses. Me demandez-pas pourquoi, je dis oui avant de m'assurer que j'ai pas ruiné les projets de vie privée pour la soirée !

Donc je serai parmi les compteurs du soir de scrutin. Le meilleur moment d'une journée quand on fait la totale sur un bureau de vote.

Les dépouillements sont simples à faire, mais toujours organisés de telle sorte que plusieurs personnes vérifient le comptage. En cas de désaccord, on recompte.

J'ai connu des soirées de dépouillement ou certains paquets terminaient étalés par terre, avec les compteurs à genou en train de se donner des noms d'oiseaux entre deux baillements. Finir à une heure du matin avec les félicitations de la Préfecture !

Ce soir ça se passera sûrement bien. Mais force est de constater que si le bureau n'était pas pourvu pour le dépouillement à 14h30, c'est un signe des temps. Désintérêt des représentations politiques locales.

Bon, je sais que ma section locale est un peu absente de la vie politique ces temps-ci. Il faudra s'occuper de ça dans quelques temps. Mission reçue de ne pas faire de vagues jusqu'aux législatives; Nous y sommes.

Rentré chez moi, je vise l'heure qui tourne ... j'ai promis de remonter au bureau de vote pour 19h30. Ca me laisse le temps de suivre les infos en ligne, et en off.

Pas de bonnes infos avant 17h. Les vraies données c'est le point de participation à 17h. Là on aura confirmation du faible taux. Sans aucun doute.

Faible taux, dans tous les cas c'est plus de candidats qui n'auront pas les 12,5% des inscrits. Donc beaucoup de candidats éliminés dès le premier tour, peu de circonscriptions gagnées dès le premier tour.

La législature version 2017 se décidera surtout au second tour.

Bientôt 17h00. J'ouvre Twitter. Le canal habituel, Radio Londres. On va commencer à avoir du concret sur les messages. Des nouvelles de Choupinet .. savoir si le "bain de foule" vanté dans les médias ce matin lui aura suffit pour garder le sourire.

Radio Londres annonce 40,75% de participation, contre 48,31 en 2012 et 49,28 en 2007.

La baisse est confirmée. Je suis convaincu que c'est LREM qui va payer le plus cette démotivation des électeurs. On croit ce qu'on veut non ?

A 60% de participation dans une circo, les candidats doivent valider 20% des suffrages exprimés pour se qualifier au second tour. Une hécatombe à 18 et 20h. Ca c'est une certitude.

Sur Radio Londres on apprend quand même à rire de tout, pas toujours dans la finesse, mais quand on trouve que "les veaux ne se laisseront pas facilement servir à la sauce financière", moi ça me console avec les ressources de l'esprit dans l'adversité.

Je pense à Benoît, qu'on ne peut pas aider encore un peu plus ... on aura fait tout ce qu'on pouvait. Pourvu qu'il ne passe pas à la trappe à Trappes !




J'ouvre la page du Soir (soir.be), pour avoir des infos en primeur. Peut-être des tendances sorties des urnes avant 18h. A partir de 18h on verra les premières infos off circuler pour les comptages réels (sur la base de 200 bulletins dans les bureaux "écoutés" par les sondeurs). Les sms circulent, entre militants, entre copains, ça donne des bribess d'infos. Un peu après 18h ce sera plus solide.

Les bureaux qui ferment à 18h fournissent une carte assez réaliste dans le 1/4h qui suit là où il y a de bonnes fuites.

Moi je retournerai aux dépouillements dans un bureau qui ferme à 20h. Je serai au premières loges dans une commune assez positionnée à gauche en principe. Mais cette année ce n'est plus une référence en raison du nombre de candidats et des déboires multiples de tous les gens qui se sont présentés à la présidentielle.

On parle d'une participation en dessous de 40% à Paris à 17h, peut-être 36,8%. C'est réellement dramatique si c'est bien le cas. On pourrait arriver péniblement à 50% à 20h ?

On lit un peu partout des éditos et des articles qui font la claque en prenant "la voix de l'Elysée". Macron insistait ces derniers jours pour faire passer le message qu'il s'inquiétait du raz de marée LREM à l'Assemblée Nationale.

Abstention, qui nous met dans l'incertitude. Qui sera le plus grand perdant ? La démocratie bien sûr.

Ce soir à partir de 20h ce sera la foir d'empoigne sur les plateaux télé. Pendant que les experts et les porte-paroles commenceront à se chauffer, les petites mains de la République compteront, recompteront les bulletins déposés tout au long de la journée.

J'aime participer aux journées de scrutins. Etre assesseur, scrutateur, quel que soit le statut, c'est une place que je trouve émouvante. On reçoit pendant toute une journée les gens du quartier, souvent avec chaleur, un petit échange poli, ou amical. Chaque personne vient s'exprimer, mettre dans une enveloppe son envie, son aspiration, souvent de nos jours, ses peurs aussi.

C'est un moment de vraie, de sincère motivation républicaine.

Que les gens se détournent de ces moment me fait un peu mal. La démocratie c'est une belle chose, pourvu que l'on s'en serve. Pourvu qu'on ne nous la confisque pas aussi.

Le drame de la période 2007-2017 n'est pas clos avec cette élection législatives. Quoiqu'il en sorte, il faudra bien faire l'état des lieux, l'inventaire, le bilan. Pas d'inventaire sérieux en 2012 pour remettre les choses à leur place.

Et un gros bobard qui a tourné court avec le discours du Bourget en 2012 On a viré Sarkozy, mais on ne savait que c'était pour trouver pas beaucoup mieux.

Des mois de campagne en 2017 à nous gaver avec la peur des extrêmes, des extrêmes qui ont appris à séduire ... tout en faisant les poches de la République, à l'unisson avec pas mal de représentants de la classe politique.


On est fatigués de voir notre chose publique, la République, foulée; manipulée.

Et le jour où toutes et tous on peut aller voter, ce jour-là ... beaucoup de gens sont partis se promener. Pas compris, pas capté.

Ce soir je compterai les bulletins pour tous les candidats, et tous les électeurs qui se seront déplacés. Avec bienveillance. Ca me plaît de donner cette petite contribution sincère en plus. En plus des tractages, des boîtages, des porte à porte, des longues conversations avec les amis, parfois avec des gens qui ne pensent pas comme moi, comme nous.

Radio Londres : "Juste pour comparer: Les anglais ont voté à 69% un jour de semaine pour élire leurs députés."

Peu de flux FI sur Twitter. La Sartine ne parviendrait-elle plus à boucher le port de Marseille ?

18h, fermeture des bureaux précoces. On va commencer à trouver des chiffres un peu plus sérieux dans pas longtemps. Pas de majorité absolue pour LREM au bout de cette élection semble t-il. Mais pas de mise en terre non plus.

Les éléments qui circulent confirment par contre le désaveu pour FI et FN. C'était prévu et compréhensible. On ne donne pas une chance supplémentaire à des pervers.


Beaucoup de messages, articles, signalements, sur les irrégularités dans les procédures administratives avant scrutin, envois d'enveloppes électorales incomplètes, enveloppes non distribuées ... je n'ai pas eu mon courrier légal avant scrutin. Il y a des anomalies partout.

Et on voit des infos commencer à circuler sur les irrégularités pendant le scrutin. Ca c'est toujours le cas. Mais la complexité de cette élection, nombre de candidats, échauffements des esprits autour des candidats les plus défavorisés, les plaintes seront nombreuses. La plupart ne devraient pas donner de suite, et très peu ont la moindre chance de dépasser le seuil d'une préfecture.


La démocratie est en train de s'exprimer. Mal, trop mal, mais elle fonctionne. Chaque petit pas, chaque petit papier, chaque enveloppe, et tout ça bien compté. Peuple de France, tu t'exprimes aujourd'hui.

18h15 : Taux de participation sur l'ensemble du 91 à 17h, 36,87% ! C'est très très très bas. Les réulstats n'ont plus de sens précis, ce sera aléatoire, avec moins de 50% de participation à 20h peut-être ou pas beaucoup plus ?!

Du coup il est possible que des candidats LREM l'emporte au premier tour avec un taux de suffrage exprimé complètement en dehors des clous.

Inversement cela peut avantager des candidats qui auraient été en difficulté avec une participation plus élevée. Ce sera une loterie !

Le très fort taux d'abstention peut faire que LREM avec un score modéré sur l'ensemble des électeurs remporte malgré tout un grand nombre de sièges. Eliminés avec moins de 20% des suffrages exprimés beaucoup de candidats n'auront pas voix au chapitre.

18:30, une bonne nouvelle ? Mélenchon serait battu à Marseille. Et si c'est bien le cas, ça me donne un peu de baume au coeur.


Je ne sais rien encore pour Valls, Boutih. Ceux-là si ils peuvent remonter les Champs-Elysées couverts de plumes et de goudron un jour, je serai malgré tout assez content.

Je vais commencer à me préparer pour aller au dépouillement. Je serai coupé des infos pendant un bon moment. Compter, compter, compter les voix, pour untel, pour une autre, pour tous ces candidats dont certain.e.s y croient, et beaucoup qui ne sont là que pour permettre à des organisations politiques fantoches de toucher des subventions.

Je suis avec vous toutes et tous, mes ami.e.s de gauche, mes ami.e.s socialistes, communistes, radicaux et écolos, tous ensemble.

Un jour de démocratie, c'est autre chose qu'une simple messe. Dommage qu'on ne soit pas plus nombreux. Mais la République mérite qu'on soit là.

22h00, rentré, ça le fera pas dans ma circo. Il y en a beaucoup d'autres où on sera pas. 78/11 ... Benoît on va te refaire la gauche qu'on mérite tous. Pour nous ...  pour notre Futur Désirable.

On est là. Les graines sont semées, les semeurs sont debout. Et notre coeur qui bat, qui bat.

Ecoute, entends la voix des Semeurs. Tous présents.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Tout commentaire agressif et raciste sera enlevé, mais des dialogues constructifs sont les bienvenus

Place du travail

Place du travail En cette période de manifestation sociale, conséquence d'une ordonnance pour le moins controversée, je me s...

Rechercher dans ce blog

Mentions

La Voix des Semeurs est membre du Réseau

"Semeurs Citoyens"




Les avis exprimés par les différents contributeurs varient et sont de la seule responsabilité de leurs auteurs mais respectent les principes républicains de la Constitution Française, ainsi que la Loi sur la Liberté de la presse du 29 Juillet 1881.

Notre ligne éditoriale humaniste et utopiste fait admettre dans notre sein une pluralité d'opinions et non une ligne stricte imposée par la rédaction.

Aussi des nuances d'opinion se retrouvent dans les contributeurs et auteurs, et cette pluralité est encouragée dans notre réseau.

Google+ Followers