vendredi 30 juin 2017

Quand Benoît le frondeur remplace Thierry la fronde, le héros de mon enfance!

Mon Héros change de tête mais pas vraiment d'idéal !



Quand Benoît nous dit je suis fier de m'appeler Bilal, il bouscule l'ordre établi, et j'aime ça!

Quand Benoît appelle à retrouver les idéaux de la gauche, qu'il va à contre courant des idées prônées par la majorité, qu'il appelle à la révolte citoyenne dans le respect des autres, j'aime ça !

http://www.parismatch.com/Actu/Politique/Le-drole-de-parcours-du-candidat-Hamon-1176158

Dans ma vie, les héros ont été peu nombreux, cela doit me venir de ma vie de famille, où depuis toute petite, je vois les femmes lutter vent debout dans les tempêtes, pour maintenir la barque familiale à flot et la conduire à bon port…

Ma mère, avec sa belle chevelure bleu-nuit, c'était elle mon héroïne ! Face à son paterfamilias de mari, ma mère faisait front et luttait pied à pied, ne cédant pas un pouce de terrain, à une époque où les femmes étaient légalement soumises à leur mari !

Féministe sans le savoir, ma mère était une frondeuse !

La toupie.org nous dit qu'au sens étymologique, le mot frondeur, est issu par déformation du provençal fonda, dérivé du latin funda, fronde, balle de plomb lancée avec une fronde.

Le wiktionary.org, nous indique, lui, qu'au sens figuré le frondeur est celui qui critique les autorités établies ou les opinions reçues.

Et dans ma vie d'enfant, il y a eu un "héros" de ce genre, un "frondeur" au sens propre, comme au sens figuré, ces deux mots étant pour moi des synonymes, les tigresses ne font pas des moutons !

Ce héros s'appelait Thierry la Fronde et sévissait sur les écrans noirs et blanc de l'ORTF, dans les années 60, pour le plus grand plaisir des midinettes de l'époque, et parfois aussi de leurs mères!

https://www.youtube.com/watch?v=2YjhNd-gTVU
cliquer l'image pour voir la vidéo

Pourquoi la fronde ? On avait la réponse dès le générique, où notre beau Thierry, en collant moulant, maniait sa fronde aussi bien, voire mieux qu'un manant…

Cette "fronde", réelle dans le feuilleton, symbolise le petit peuple, elle est également, un reflet de la fronde symbolique du Héros ! Thierry la fronde s'oppose à l'occupant anglais, qui tyrannise son peuple !

Cette fronde, dans les années 60, fait écho à la résistance, elle n'a pas encore le caractère péjoratif, que lui attribue de nos jours le monde politique !

Survolons ensemble cette fronde du temps passé, afin, ensuite, de redistribuer les rôles, avec les acteurs des récentes élections :

Thierry de Janville de son vrai nom, est un seigneur déchu de Sologne . Trahit par son intendant Florent, il a été "livré" à l'ennemi anglais ! Dépossédé de son château et de tous ses biens, Thierry est condamné à mort! Le jeune seigneur s'échappera, grâce à un voleur habile et beau parleur, qui partage son cul de basse-fosse…

Le traitre Florent, en jetant Thierry, au fond d'un cachot, fait d'une pierre-deux coups; non seulement il lui vole "sa place" d'héritier légitime, mais il se venge de son père, le vieux Seigneur de Janville, qui l'avait fait croupir quelque temps en prison, pour un vilain méfait !

Dans ces sombres complots, le traitre Florent, est secondé, par le connétable Chandos, chef de la troupe, qui se charge des basses œuvres.

Sous la tyrannie du félon , le peuple souffre, de nouveaux "édits" augmentent sans cesse la servitude des paysans, ainsi que les taxes à payer…Le peuple regrette le temps du Bon Seigneur de Sologne et plie sous le joug !

Dans cet état de désespoir, Girart, le rebouteux du village, lanceur d'anathème, mènera la populace au bûcher, afin d'y occire deux médecins étrangers, Zakarias le musulman et Jacob le juif, qui seraient coupables d'avoir emmenés la peste au village !

Suite à l'intervention de Thierry la Fronde, les "hérétiques" deviendront les "sauveurs" du village...

Le peuple reprends espoir, ils s'unissent aux compagnons de Thierry la Fronde, contre le tyran et l'armée anglaise. Les taxes prélevées sur le peuple et qui les écrasent, sont "réorientées" par les frondeurs et redistribués aux petites gens; paysans, commerçants, artisans…qui crèvent de misère, alors qu'il sont les seuls à travailler, et à contribuer à la richesse, qui gonfle les coffres des nantis!

Les analogies entre les deux histoires sont évidentes ! Le temps passe, mais rien ne change !

http://www.toutelatele.com/IMG/jpg/thierry-la-fronde-mer.jpg / photo-montage de l'auteur

C'est un soir de janvier 2017, via la lucarne de la télévision, désormais en couleur, que ce nouveau "héros " venu de Bretagne, est entré dans la vie du peuple français,

Ce nouveau héros des temps modernes, gagnant des primaires du PS, dans sa lutte contre l'adversité, provoquera autant de suspense que l'ancien, chaque épisode nous amenant son lot de rebondissements!

Dans ce feuilleton revisité, j'ai distribué les rôles :

J'ai attribué le rôle du vieux Seigneur de Janville, qui avait mission de veiller sur son peuple, à Hollande, sauf que le Sieur Hollande, contrairement à l'original, à trahit sa parole de lutter contre l'ennemi de son peuple…

Le monde de la finance, prend la place de l’ennemi anglais, d'autant plus facilement, qu'ils poursuivent les mêmes buts, mettre le peuple à genoux, en le faisant travailler dur et en le spoliant à coup de taxes écrasantes ! Se souciant peu des miséreux qui ne mangent pas à leur faim !

Le rôle de l'intendant qui récupère le château, et le pouvoir, en complotant avec l'ennemi, est attribué sans conteste à Macron, qui ne supporterait pas d'en être privé, comme Florent, il est aux ordres de l'ennemi ! Les édits de messire Florent, rebaptisées, s’appellent désormais, les ordonnances de Macron!

Au sein du PS, le rôle du chef de troupe, qui fait allégeance au félon et trahit son camps, est dévolu au capitaine Valls ! C'est lui, qui œuvre à la disparition du représentant légitime, désigné par les électeurs de gauche! C'est lui qui trahit ses engagements et sa parole, au détriment de celui qui n'en a qu'une !

Dans le feuilleton original, l'homme des basses œuvres disparait à la 2eme saison, je ne peux qu’espérer, que son remplaçant suivra le même chemin… Si il a truqué les élections, c'est juste une question de patience!

Dans le rôle du frondeur, qui redonne l'espoir au peuple, Benoît prend la relève, fédérant ses partisans, autour de son futur désirable... Comme Thierry, sa vision est avant-gardiste, et suscite le scepticisme...

Pour les besoins de la cause, notre héros-frondeur Benoît, devient parfois Bilal, Elie ou encore David, remettant à leur juste place, les mots fraternité et égalité si souvent reniés par nos politiques…

Dans cet épisode, face à lui, le rôle de Girart le lanceur d'anathème, est attribué à la fille Marine, à qui ce rôle va comme un gant !

Après bien des luttes et des épreuves, notre héros-frondeur des temps modernes, précurseur de son époque, retrouvera la place dont on l'a spolié, avec sa gente dame, Gabrielle, qui remplacera Isabelle la fiancée de Thierry....

Le ciel s’éclaircira des lueurs d'espoir d'un futur désirable, mis à l'ordre du jour de la France, par ses citoyens... La fiction s'est aussi fait pour rêver

"Je t'aime, tu es mon héros ! 💖"

http://img2.telestar.fr/var/telestar/storage/images/media/images/2015/photos/20150717-zabou-breitman/zabou-breitman-dans-thierry-la-fronde/1051249-3-fre-FR/Zabou-Breitman-dans-Thierry-la-Fronde_width1024.jpg

___________________________________________________________________________________________________
Crédit photos, voir les légendes sur les images
Crédit vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=2YjhNd-gTVU
Pour tout savoir sur la série

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Tout commentaire agressif et raciste sera enlevé, mais des dialogues constructifs sont les bienvenus

La condition des sexes ou le malentendu relationnel

Je suis un homme. Mais avec un drapeau blanc. Je ne viens pas porter un quelconque jugement sur le phénomène des hashtags récents dénonçant...

Rechercher dans ce blog

Mentions

La Voix des Semeurs est membre du Réseau

"Semeurs Citoyens"




Les avis exprimés par les différents contributeurs varient et sont de la seule responsabilité de leurs auteurs mais respectent les principes républicains de la Constitution Française, ainsi que la Loi sur la Liberté de la presse du 29 Juillet 1881.

Notre ligne éditoriale humaniste et utopiste fait admettre dans notre sein une pluralité d'opinions et non une ligne stricte imposée par la rédaction.

Aussi des nuances d'opinion se retrouvent dans les contributeurs et auteurs, et cette pluralité est encouragée dans notre réseau.

Google+ Followers