vendredi 30 juin 2017

RIP Simone !











L’obéissance à un homme dont l’autorité n’est pas illuminée de légitimité, c’est un cauchemar » Simone VEIL 1927/2017
Née à Nice en 1927, benjamine d’une famille de quatre enfants, ancienne magistrate et académicienne, Simone VEIL restera à jamais le symbole des droits de la femme depuis la loi qu’elle avait fait adopter et qui a légalisé  l’avortement.
Durant trois jours et deux nuits de débats dans un hémicycle transformé en arène, Simone VEIL resta inflexible et ira jusqu’au bout des débats malgré les invectives enlaidies d’antisémitisme de beaucoup de députés de droite, sexistes, de l’époque.
Voici la fin de son discours prononcé le 26 novembre 1974
« Je voudrais vous faire partager une conviction de femme – je m’excuse de le faire devant une assemblée presque exclusivement composée d’hommes : aucune femme ne recourt de gaieté de cœur à l’avortement. Il suffit d’écouter les femmes. C’est toujours un drame et cela restera toujours un drame »
Pour honorer la mémoire de cette grande dame unanimement  saluée aujourd’hui, nous devons rester vigilantes et continuer à défendre cette belle loi car rien n’est malheureusement acquis comme le mentionnait si bien une autre dame éminente, Simone de Beauvoir.
« N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant »
Et enfin, on ne peut souhaiter la mort de personne.
Mais on peut trouver une certaine forme d’injustice au destin quand on voit un Jean Marie LE PEN à 89 ans qui continue ses vociférations.
En avril 2015, il avait qualifié les chambres à gaz de « détail » de l’histoire.

78651. C’était le matricule tatoué sur le bras gauche de Simone VEIL, un souvenir marqué à jamais dans sa chair, un « détail» ramené du camp d’Auschwitz-Birkenau.
Simone VEIL,  illustre féministe et européenne convaincue, une grande dame vient de s’éteindre.
Le héros était une femme !

RIP Simone.

1 commentaire:

  1. Cette dame était une grande dame, je me souviens de cette lutte, menée de concert, d'abord par Gisèle Halimi,femme, d'origine algérienne et avocate,(elle avait donc tout faux !) qui défendait Marie-Claire, une mineure qui avait avorté, suite à un viol, soutenue dans cette action par Simone de Beauvoir...Le procès de Bobigny s'est tenu en octobre et novembre 1972. Cinq femmes y étaient jugées : Marie-Claire, et quatre femmes majeures, dont sa mère, pour complicité ou pratique de l'avortement.
    C'est grâce en grande partie à l'énorme retentissement de ce procès,sous la pression du MLF, (Mouvement de Libération des Femmes),procès qui donna lieu, pour la première fois en France, dans un procès d'avortement, à la relaxe des prévenues,que Madame Simone Veil, réussi à "arracher" la dépénalisation de l'interruption volontaire de grossesse en France!

    Il faut savoir, pour la petite histoire, que la dernière femme à qui on "coupa la tête en France", était une "avorteuse" !

    Il faut savoir aussi, qu'une femme qui veut avorter, utiliseras tous les moyens dont elle dispose, y compris "les aiguilles à tricoter", pour "détruire" le fœtus qui "croît" en elle....La loi dépénalisant l'IVG n'a pas été votée pour "détruire" une vie, mais pour sauver celles de toutes ses mères désespérées qui mourraient d"hémorragies, d'infection, ou qui devenaient stériles suite à des tentatives d'avortements clandestins !

    Le droit à l'IVG en France fut une "affaire" d'alliance entre des femmes issues de milieux différents, dont 343 femmes, qui signèrent un manifeste pour déclarer au yeux du monde qu'elles avaient avorté, alors qu'en le faisant elles risquaient le procès et la prison !

    Merci à Simone Veil pour avoir porté la parole de ces femmes qui avaient vécues dans leur chair la douleur d'un avortement clandestin ! Merci à Simone Veil, pour toutes ces femmes qui grâce à elles n'ont pas eu à vivre un avortement clandestin, toutes ces femmes qui ont pu vivre cette épreuve dans un univers sécurisé et rassurant...

    Mais attention, ce droit n'est pas acquis et il est régulièrement attaqué, ne serait-ce qu'a travers le planning-familial, dont les subventions ont drastiquement été réduites!

    RépondreSupprimer

Tout commentaire agressif et raciste sera enlevé, mais des dialogues constructifs sont les bienvenus

c' est la cata !!!

Me revoilà après un petit passage à vide , les dernières semaines les choses sont allées mal dans le monde , mal pour la nature , pour les...

Rechercher dans ce blog

Mentions

La Voix des Semeurs est membre du Réseau

"Semeurs Citoyens"




Les avis exprimés par les différents contributeurs varient et sont de la seule responsabilité de leurs auteurs mais respectent les principes républicains de la Constitution Française, ainsi que la Loi sur la Liberté de la presse du 29 Juillet 1881.

Notre ligne éditoriale humaniste et utopiste fait admettre dans notre sein une pluralité d'opinions et non une ligne stricte imposée par la rédaction.

Aussi des nuances d'opinion se retrouvent dans les contributeurs et auteurs, et cette pluralité est encouragée dans notre réseau.

Google+ Followers