vendredi 9 juin 2017

Un peuplier dans le paysage



Le chef des insoumis confie avoir cru à sa victoire à la présidentielle jusqu'à la dernière minute, dans un entretien à Society.

"Même après 20 heures (…). Parce que cela faisait une semaine que je me préparais au second tour et j’étais persuadé que j’aurais plié n’importe qui. Macron inclus".

Beaucoup, ou juste un peu ... plié ? 


On a réussi à photographier l'hologramme ! Il en fait des kilos.


Et 2 doigts d'honneur pour le prix d'un seul.


1 commentaire:

  1. C'est bien à cause de ça qu'on est dans cette situation, il était convaincu de n'avoir besoin de personne, si il avait accepté une alliance avec Hamon, avec accord financier concernant les frais de campagne, on en serait pas là ! Il a voulu jouer solo et ouvert un boulevard à Macron ! Alors qu'il ne vienne pas dire qu'il en a quelque chose à faire de la France et du peuple de France, car si c'était le cas, il n'aurait pas pris le risque! Il a joué à la roulette russe, et pas de chance il a été abattu et nous avec !

    RépondreSupprimer

Tout commentaire agressif et raciste sera enlevé, mais des dialogues constructifs sont les bienvenus

La condition des sexes ou le malentendu relationnel

Je suis un homme. Mais avec un drapeau blanc. Je ne viens pas porter un quelconque jugement sur le phénomène des hashtags récents dénonçant...

Rechercher dans ce blog

Mentions

La Voix des Semeurs est membre du Réseau

"Semeurs Citoyens"




Les avis exprimés par les différents contributeurs varient et sont de la seule responsabilité de leurs auteurs mais respectent les principes républicains de la Constitution Française, ainsi que la Loi sur la Liberté de la presse du 29 Juillet 1881.

Notre ligne éditoriale humaniste et utopiste fait admettre dans notre sein une pluralité d'opinions et non une ligne stricte imposée par la rédaction.

Aussi des nuances d'opinion se retrouvent dans les contributeurs et auteurs, et cette pluralité est encouragée dans notre réseau.

Google+ Followers