lundi 31 juillet 2017

A bicyclette ...


A Bicyclette 




Avec Nicolas Hulot quelque peu aux abonnés absents, on sent que la transition écologique n’est pas la première priorité du gouvernement Macron.

Avec la fin des véhicules diesel et essence à l’horizon 2040, la planète aura encore besoin des énergies fossiles ces prochaines décennies, on peut imaginer que si les politiques gouvernementales ne changent pas drastiquement de trajectoire, on va arriver à l’ épuisement des combustibles charbon, gaz et pétrole.

J’ai imaginé dans cette nouvelle d’anticipation satirique un monde qui n’a pas vraiment anticipé cette transition …







En bicyclette

Quand je suis parti à la retraite, mes amis de travail à CycloTéléCom ®  m’ont organisé une charmante petite fête de départ après la remise de ma « pédale d’or ».

J’ai participé de bonne grâce à la  manifestation officielle et la petite réception qui a suivi.  Ces années de travail acharné m’avaient permis de finir Pédaleur de premier échelon, le grade suprême à CycloTéléCom ®    comme  dans toutes nos entreprises françaises.




Voilà un siècle que nous avions épuisé toutes les énergies fossiles.  Nous avions gardé et même accru notre technologie mais notre énergie était dorénavant renouvelable et humaine.

Les télécommunications fonctionnaient  grâce à des dynamos actionnées par le moteur musculaire  humain. Chacun de  mes collègues de bureau de  CycloTéléCom ®  dégageait jusqu’à 400 W par heure au mieux de leur carrière en pédalant. Les accumulateurs de notre Société chargés d’énergie humaine lui permettaient d’être leader mondial dans son domaine puisque nous pouvions transmettre 24 heures sur 24.

Suite à la grande pénurie d’essence, tous les citoyens de dix à soixante dix ans quelles que soient leurs fonctions se devaient de donner deux heures de pédalage par jour pour contribuer au labeur national.

Cela rendit rapidement l’effort physique estimable et en trente deux ans de carrière mes conditions de travail n’ont fait que s’améliorer. Notre salle d’énergie jadis située au sous sol fut transférée à l’étage en « open space » avec plantes vertes, distributeur d’eau fontaine et machine à café High Tech.




L’entreprise ne fut jamais nationalisée mais nous étions devenus les instigateurs de la nouvelle politique énergétique nationale. Sponsorisés par une grande marque de vêtements de sport on nous a attribué une assistante pour nous éponger et un soigneur kinésithérapeute pour nous relaxer durant la pause


Je me suis pacsé avec la masseuse, Paulette, une jolie petite rousse avec des mains douces.

Grâce à une politique de participation aux bénéfices, j’étais devenu moi-même actionnaire de CycloTéléCom ®  et la vente opportune de mes titres avant mon départ à la retraite m’a permis de partir avec une beau pécule.

Je n’ai pas acheté   l’avant-gardiste moto à propulsion éolienne japonaise, je le reconnais volontiers,  je reste rétrograde en ce  qui concerne mon mode de transport. 

C’est en bicyclette que j’emmènerai Paulette sur les chemins en faisant naître un bouquet changeant, de sauterelles, de papillons et de rainettes …

Trêve de bavardages, j’espère lecteur que tu auras assez pédalé avant que ton écran ne s'obscurcisse



2 commentaires:

  1. C'est quand même curieux que tous les types de droite se fassent photographier à bicyclette. Ca ne les sert pas forcément, parce qu'à les voir, on se demande si ils savent faire du vélo. Quant à Sarko, très mauvais style, haut du corps contracté, rachis cervical noué, on le devine à l'agonie. Le type très relax à côté de lui s'est mis en roue libre pour laisser le petit en tête pour la photo. Il s'apprête à recommencer à le pousser au cul dès qu'ils seront hors champ. A propos, on va A bicyclette (qui est une extension de notre corps) et EN voiture (qui est une sphère privée mobile). J'ai essayé de lire en pédalant sur un home trainer : impossible, la sueur détrempe le bouquin. Alors quitte à pédaler, je préfère que ça me promène !

    RépondreSupprimer

Tout commentaire agressif et raciste sera enlevé, mais des dialogues constructifs sont les bienvenus

La condition des sexes ou le malentendu relationnel

Je suis un homme. Mais avec un drapeau blanc. Je ne viens pas porter un quelconque jugement sur le phénomène des hashtags récents dénonçant...

Rechercher dans ce blog

Mentions

La Voix des Semeurs est membre du Réseau

"Semeurs Citoyens"




Les avis exprimés par les différents contributeurs varient et sont de la seule responsabilité de leurs auteurs mais respectent les principes républicains de la Constitution Française, ainsi que la Loi sur la Liberté de la presse du 29 Juillet 1881.

Notre ligne éditoriale humaniste et utopiste fait admettre dans notre sein une pluralité d'opinions et non une ligne stricte imposée par la rédaction.

Aussi des nuances d'opinion se retrouvent dans les contributeurs et auteurs, et cette pluralité est encouragée dans notre réseau.

Google+ Followers