lundi 3 juillet 2017

En reportage sur le terrain : #M1717

 On avait envie de ça, être de gauche, parce qu'on se sent bien quand on se rassemble, pour savoir où on va. Parce qu'on est bien quand on se ressemble pour avancer tout au long du chemin.


Alors on s'est mis tous ensemble, pour dire qu'on aime pas être seuls, qu'on préfère s'appuyer les uns sur les autres, pour ne pas choisir la faiblesse d'un monde sans lendemain.

Choisir comment : comment c'est d'être libre, d'être bien, de ne pas avoir peur, de ne pas avoir faim. Choisir comment ne pas sentir le froid quand on a plus rien. Choisir. Mais pas tout seul, ensemble, sans priver personne.


Ne jamais demander à quelqu'un de subir ce qu'on ne voudrait accepter pour soi-même. Se rassurer sur le fait que chacun peut trouver ce dont il a besoin.


On est venus d'un peu partout, pour celles et ceux qui ont pu trouver le temps et les moyens, pour être là, se retrouver autour de Benoît.

Les Semeurs Citoyens étaient là. Pas tous, mais un joli paquet quand même. Contents de pouvoir se parler de vive voix pour une fois.



On a croisé des gens, plein de gens, c'était amusant, touchant, animé, vivant.

Beaucoup de gens faisaient la course au Benoît Hamon. De loin on pouvait deviner où se trouvait la "vedette" du jour ... micros-perches, gens massés un peu plus à l'étroit ... il était là dans la foule.


J'ai dit bonjour à Matthieu Hannotin, à Edwy Plenel, et puis aux amis d'ici ou là. Des gens qui me disent "Bonjour vous êtes François", croisé Yannick Jadot plusieurs fois, qu'il est grand, et sympathique.



Echangé quelques mots, sourire en coin avec Edwy Plenel : en m'adressant à lui je dis "Tiens un concurrent !". A son air étonné je le rassure "C'est une boutade, nous produisons un blog !"






Les discours se sont enchaînés pour parler du Monde, de la condition animale, du partage, des causes sociales. L'intervention de Cécile Duflot était très bien. Son envie de parler de la condition féminine pour remercier celles qui n'ont pas baissé les bras, son envie de parler de l'évolution des moeurs en politique en s'appuyant sur l'exposition coloniale internationale de 1931, c'était juste, émouvant aussi.


Et puis on a tous fait un beau baroud d'honneur pour l'hôte de la journée. Plus de dix mille personnes pour appeler Benoît Hamon à la barre. Il est monté sur scène et nous a fait un beau discours. Sur l'actualité, sur la gauche, le socialisme qu'il incarnera toujours, et le PS qu'il choisit de quitter.

 Discours qui se finit sur l'idée d'un avenir à construire, autour d'une gauche rassemblée sur ses valeurs véritables.

Sentiment de libération, depuis le temps qu'on avait bien compris que le PS était le problème, les trahisons, le faux débat sur l'idée qu'il y aurait des frondeurs et des réformateurs qui s'affrontent.

Sentiment de déprime de comprendre que tout le travail de ces derniers mois ... c'est ... rien, ou presque. Tout à recommencer, châpiteau écroulé, le cirque plie bagage pour s'intaller dans une autre ville. Nous devons imaginer demain. Et pas vraiment d'esquisse.


Des sourires, des bravos pour cette espoir de renaissance, et des larmes aussi, de vraies larmes qui ont coulé de bien des paires d'yeux hier. J'en ai vu, essuyé quelques-unes.

Du temps. Il faudra du temps pour bâtir des consciences, pour construire des idées, pour permettre aux gens qui le voudront de juger avec leur propre conscience de tout ce que nous vivons.


Nous sommes "opposition" aux dirigeants en place, mais nous, gens de gauche, nous avons aussi ce devoir d'expliquer, de commenter, d'analyser, de comprendre. Nous Semeurs Citoyens devons prendre des graines et les répandre dans une terre fertile.




Alors nous écrirons, nous publierons, nous diffuserons ... ce que nous écrirons de nos propres mains.

1 commentaire:

  1. J'étais là, et moi aussi lors de l'annonce de BH j'étais prise entre la joie et les larmes, il quittait le PS, et je suis bien placée pour savoir ce que ça fait. Sinon que du bonheur cette journée, moi aussi, j'ai rencontré des personnes formidables avec qui je me suis liées d'amitiés. Aujourd'hui ns commençons à mettre en place des comités sur notre département, j'espère 3 ou 4, on verra, ce qui n'est pas une petite affaire 😥avec nos convictions,du temps et de l'énergie, le futur désirable n'est pas loin, il suffit de le faire émerger. ..Nk (je suis sur la photo de BH)😊 trop contente🤗🤗🤗

    RépondreSupprimer

Tout commentaire agressif et raciste sera enlevé, mais des dialogues constructifs sont les bienvenus

La condition des sexes ou le malentendu relationnel

Je suis un homme. Mais avec un drapeau blanc. Je ne viens pas porter un quelconque jugement sur le phénomène des hashtags récents dénonçant...

Rechercher dans ce blog

Mentions

La Voix des Semeurs est membre du Réseau

"Semeurs Citoyens"




Les avis exprimés par les différents contributeurs varient et sont de la seule responsabilité de leurs auteurs mais respectent les principes républicains de la Constitution Française, ainsi que la Loi sur la Liberté de la presse du 29 Juillet 1881.

Notre ligne éditoriale humaniste et utopiste fait admettre dans notre sein une pluralité d'opinions et non une ligne stricte imposée par la rédaction.

Aussi des nuances d'opinion se retrouvent dans les contributeurs et auteurs, et cette pluralité est encouragée dans notre réseau.

Google+ Followers