mardi 4 juillet 2017

La note salée du discours de Jupiter





Emmanuel MACRON a pris la parole hier devant le congrès réuni à Versailles alors que son premier ministre n’a même pas encore reçu la confiance du Parlement.
C’était un engagement de sa campagne où il avait annoncé la volonté de faire ce type de d'allocution  tous les ans, à la façon « politique américaine », comme le discours sur l’état de l’union.
Ce fameux discours où le président des Etats-Unis présente son programme pour l’année en cours. Il est prononcé au Capitole où les deux chambres (le sénat et la chambre des représentants) sont réunies en congrès.
On aura donc droit au monologue de Jupiter tous les ans à Versailles.
Cela se substituerait à la traditionnelle interview du 14 juillet... Vous savez, celle qui ne conviendrait plus à cause de la pensée complexe du président?!

Des fois que son éloquence et sa verbosité formulées du Mont Olympe où il siège atteindraient mal nos consciences bassement matérielles de simples mortels...
Pour nous contribuables qui ne sommes "rien" cela représenterait une note de 200 000 euros (selon Mr De Rugy) et qui pourrait monter jusqu’à 600 000 euros.
Nous ne sommes tellement "rien" qu’il  serait ridicule et déplacé de nous énoncer clairement le montant de la facture de la fantaisie verbale de l’hyper-président.
Tout ce faste, tout ce bruit, tout cet argent public pour un discours long, creux, indigeste et surjoué  qui énonce seulement des vagues orientations...
« Je veux répondre à l’impatience des Français par un changement profond »  ou « j’appelle les médias à en finir avec la recherche incessante du scandale ». Dixit Jupiter.
On avait compris en deux mois, que les changements consisteraient à prendre une posture de monarque vaniteux et arrogant coupé du peuple et de la presse qu’il manipule avec une communication verrouillée.
Les français souhaitaient une présidence forte, celle d’Emmanuel MACRON sera tellement forte qu’elle aura des relents monarchiques.
En attendant, les députés prêteront, tout à l’heure, l’oreille à Monsieur le Premier Ministre pour son grand oral de politique générale.
Il s’agira cette fois-ci de l’application concrète du programme de Jupiter.
Il semblerait d’ailleurs qu’il y ait déjà des « arrangements » prévus, une révision du calendrier des réformes économiques, la remise en cause de certains allégements fiscaux.
Edouard PHILIPPE a feint l’ébahissement devant le rapport de la Cour des Comptes qui fait état d’un dérapage budgétaire de 8 Milliards d’euros.
Nul ne peut entendre la conversation des dieux du pied du Mont Olympe. En buvant l’ambroisie, le nectar des dieux qui est censé donner l’immortalité, Jupiter n’aurait pas prévenu son bon collaborateur divin.
Quand il officiait à Bercy lors sa mission terrestre  comme ministre de l’économie, notre Jupiter foudroyant, a bien dû se rendre compte qu’il y avait un petit trou dans le trésor.
L’amnésie provient peut-être d’un excès d’ambroisie …


2 commentaires:

  1. - qui qu'a piqué les 8 milliards m'sieur Hollande ? CICE, fraude fiscale, crédit impôt recherche, exonérations de taxes, de charges sociales ? - Ben, un peu de tout ça. Les 8 milliards, ils sont dans la poche des potes à Macron, mais vous allez les rembourser, c'est une dette, voyez vous.
    Mais on est quand même contents parce que grâce à ça, on est vachement compétitifs

    RépondreSupprimer
  2. Et bien il s'emmerde pas le "Jupiter" à deux balles, il bosse chez Hollande comme protégé et il se prépare une ardoise de 9 milliards qu'il compte bien multiplier par deux dès 2018 pour arriver donc à 18 milliards... Cinq ans plus tard, à ce rythme là, à la fin de son quinquennat on arrivera grosso modo à 9 milliards fois 5 ans = 45 milliards = le budget de Benoît Hamon de la campagne Présidentielle2017 - Hamon2017 !

    RépondreSupprimer

Tout commentaire agressif et raciste sera enlevé, mais des dialogues constructifs sont les bienvenus

Place du travail

Place du travail En cette période de manifestation sociale, conséquence d'une ordonnance pour le moins controversée, je me s...

Rechercher dans ce blog

Mentions

La Voix des Semeurs est membre du Réseau

"Semeurs Citoyens"




Les avis exprimés par les différents contributeurs varient et sont de la seule responsabilité de leurs auteurs mais respectent les principes républicains de la Constitution Française, ainsi que la Loi sur la Liberté de la presse du 29 Juillet 1881.

Notre ligne éditoriale humaniste et utopiste fait admettre dans notre sein une pluralité d'opinions et non une ligne stricte imposée par la rédaction.

Aussi des nuances d'opinion se retrouvent dans les contributeurs et auteurs, et cette pluralité est encouragée dans notre réseau.

Google+ Followers