vendredi 14 juillet 2017

L'actualité sous le filtre de ma (presque) mauvaise foi. 14 juillet 2017

C'est arrivé un 14 juillet ...

Il ne s'agit pas d'un relai de l'AFP. Si vous ne trouvez pas tout ce qui se passe dans le Monde, c'est normal. Je fais de l'information formatée. C'est à la mode ces temps-ci.


En 1993, Léo Ferré nous quittait. Le chanteur rebelle et anarchiste est né au foyer d'un cadre du casino de Monte-Carlo (Monaco). Il a mis son talent au service des mots d'Apollinaire, de Prévert et d'Aragon, pour nous faire entendre bien plus souvent des mots d'amour que de révolution.



En 1223, le roi Philippe Auguste est décédé à Mantes

Roi conquérant, il multiplia par quatre la superficie du royaume. Il est aussi à l'origine de la mise en place d'une administration avec un corps de fonctionnaires salariés, les baillis (au nord) et sénéchaux (dans le Midi), pour rendre la justice et remplacer ou surveiller les prévôts, traditionnels régisseurs des domaines royaux, coupables de nombreux abus.


Il multiplie les rentrées d'impôts, notamment en vendant des chartes de franchises et en émancipant les serfs contre espèces.


Le Roi est mort, vive le Roi : c'est donc le même jour l'avènement de Louis VIII le Lion.


Jules Mazarin est né le 14 juillet 1602 à Pescina (Abruzzes, Italie). Jules Raymond Mazarin (Giulio Raimondo Mazzarino, Mazarino, Mazarini, ou Mazzarini, nom dont il francisa peu à peu lui-même l’écriture en Mazarin, mais dont il signe encore Mazarini, à l'italienne, à la fin de sa vie au bas du traité des Pyrénées), mieux connu sous le nom de cardinal Mazarin, fut un diplomate et homme politique, d'abord au service de la Papauté, puis des rois de France Louis XIII et Louis XIV. Il succéda à Richelieu en tant que principal ministre d'État de 1643 à 1661.

Repéré par le cardinal Richelieu, il succède à celui-ci comme Premier ministre de la France, à la fin du règne de Louis XIII et sous la minorité de Louis XIV. Aux côtés de la régente Anne d'Autriche, dont il a sans doute été l'amant, il lutte contre la Fronde et restaure l'autorité de la monarchie.


Le 14 juillet 1933, à l'initiative du ministre nazi de la propagande Joseph Goebbels, le parti nazi (NSDAP, pour Nationalsozialistische Deutsche Arbeiterpartei ou Parti National-Socialiste des Travailleurs Allemands) devient seul autorisé en Allemagne. Il est décrété parti unique et les autres formations politiques sont dissoutes. Les syndicats sont remplacés par un organisme corporatiste : le Deutscher Arbeiter Front (Front du Travail Allemand). En six mois, et bien qu'il ne fut soutenu que par une minorité des électeurs, le chancelier Hitler aura réussi à renverser la démocratie allemande. C'est surprenant ce qu'on trouve dans l'histoire tout de même.


Le 14 juillet 1789, la Bastille est prise d'assaut par des Parisiens. Sous le commandement de deux officiers, Élie et Hulin, les émeutiers s'emparent de la prison et massacrent entre quelques autres le gouverneur de Launay.

Le prévôt des marchands, de Flesselles, compte aussi parmi les victimes de cette première journée révolutionnaire. Deux jours plus tard, l'entrepreneur Palloy se voit confier la démolition de la vieille forteresse cependant que l'astronome et député Bailly devient maire de la Commune insurrectionnelle de Paris.


Le 14 juillet 1790, la Fête de la Fédération commémore le premier anniversaire de la prise de la Bastille. Les représentants des 83 départements fraternisent sur le Champ de Mars...

Depuis une loi du 6 juillet 1880, l'anniversaire de ces deux jours, est aujourd'hui en France fête nationale.
Après avoir élevé la politique intenationale aux sommets les plus élevés qui ne furent jamais atteints par les plus éminents représentants de la race humaine, à 58 mètres d'altitude, hauteur à laquelle se trouve le restaurant Jules Verne privatisé pour l'occasion, les plus prometteurs reprrésentants de la pensée complexe, défenseurs de la pensée unique, pourfendeurs de l'expression critique, admirateurs de l'humanité obéissante et aux ordre d'une iconographie et d'une scénographie majestueuse, tronant devant une avenue, que dis-je un boulevard, mais quel vertige, dressés sur des trônes impériaux, mais quelle tige, nos représentants des peuples éclairant le monde, ont assisté au défilé du 14 juillet à Paris (paragraphe d'inspiration macronienne ou macroniste, ou encore macroniaque). C'est un attentat à la pudeur (merki Jacques Higelin, pour cet emprunt).

Paris ! Paris outragée ! Paris brisée ! Paris martyrisée ! mais Paris un jour libérée ! libérée par elle-même, libérée par son peuple avec le concours des armées de la France, avec l'appui et le concours de la France tout entière, de la France qui se bat, de la seule France, de la vraie France, de la France éternelle et non soumise (emprunt assez peu honnête, mais puisque je cite mes sources, et j'en profite pour remercier le grand Charles, je me fiche de ce qu'en pensent ceux qui pensent que mes pensées ne pansent rien).

2 commentaires:

  1. En tout cas, si ils ne sont pas plein de leurs pensées,ils se remplissent la panse, enfin sauf pour celles et ceux, qui sont au régime, mais il semblent que le régime, sec, soit plutôt destiné aux peuples des royaumes régit par ses monarques !
    Malou Landalouze

    RépondreSupprimer
  2. Oui et la diète va augmenter pour les retraités!

    RépondreSupprimer

Tout commentaire agressif et raciste sera enlevé, mais des dialogues constructifs sont les bienvenus

c' est la cata !!!

Me revoilà après un petit passage à vide , les dernières semaines les choses sont allées mal dans le monde , mal pour la nature , pour les...

Rechercher dans ce blog

Mentions

La Voix des Semeurs est membre du Réseau

"Semeurs Citoyens"




Les avis exprimés par les différents contributeurs varient et sont de la seule responsabilité de leurs auteurs mais respectent les principes républicains de la Constitution Française, ainsi que la Loi sur la Liberté de la presse du 29 Juillet 1881.

Notre ligne éditoriale humaniste et utopiste fait admettre dans notre sein une pluralité d'opinions et non une ligne stricte imposée par la rédaction.

Aussi des nuances d'opinion se retrouvent dans les contributeurs et auteurs, et cette pluralité est encouragée dans notre réseau.

Google+ Followers