vendredi 14 juillet 2017

L'Empereur et le Businessman un 14 Juillet

Nous fêtons le 14 juillet, une fête nationale.
Enfin, c'est sensé être comme ça.
Les bals de pompiers, les feux d'artifice, les musiques un peu vieillottes, et les pétards des gosses qui vous cassent les oreilles, les gens qui sont collés le matin devant le défilé en attendant de voir passer les tabliers des sapeurs et les chars Leclerc.


L'après-midi, voir coincés dans un bureau deux journalistes et un président, en train de nous chuchoter des confidences et des bilans, sur la France, sur des perspectives,  attaquer un peu notre premier Magistrat, notre chef des armées, un folklore tout républicain en fait, qu'on regarde du coin de l’œil, du jardin quand on se fait asphyxier par le barbecue familial, pour sustenter la smala de bonnes merguez et brochettes, ou en pionçant discrétos devant la télé, en évitant ladite famille et surtout l'oncle anisé un peu réac qui déblatère sur la guerre qu'il n'a pas faite, tandis que le chien ronfle pareil à vos pieds ou que le chat joue avec les pompons des mocassins....non, ça on oublie, c'est des souvenirs de famille un peu honteux, mon père portait des mocassins, les rouflaquettes et militait au SNES....un vrai faux gauchiste...qui regardait le défilé en pestant contre les militaires....mais je m'égare, quoi que...

Le 14 Juillet, c'est sensé ressembler quand même à ça, en version modernisée ou pas, je n'ai rien contre les syndicalistes ringards antimilitaristes et contre les porteurs de mocassin, c'est quand même plus classe que les fétichistes des tongs en chaussettes.





Mais notre 14 Juillet 2017, il ressemble à rien, en fait.


On a un type qui se prend pour un Dieu et confond l’Élysée avec l'Olympe, en guise de président, un mec, qui, même pas deux mois après son élection, n'est pas à sa place et ne le sera jamais, en fait.
Pire que Sarkozy qui nous avait fait aussi le coup du Monarque, et que Hollande Normal premier, qui gardait néanmoins un côté sympathique évident, on a un espèce d'Empereur mégalo qui invite ses pairs en dénaturant notre Fête Nationale.


Dans une espèce de parodie républicaine, on nous montre à la télé un businessman qui ne sait même pas boutonner sa veste correctement, aux Invalides, et que retentit l'hymne américain...la veille du 14 Juillet, on se croirait le 4.
Quand on sait que Trump va être aux Champs Élysées en invité d'honneur...ahemmm...
On a l'impression que notre Bonaparte en carton nous fait le coup du dictateur qui fait défiler l'armée afin d'impressionner le visiteur, une manière de montrer kikalaplugross, puis ensuite de faire une Garden Party avec son pote tyran dans les Jardins de son Palais ...


Le mauvais spleen.
Mais non, on ne rêve pas.


Pour mémoire, le 14 Juillet est la date symbolique qui célèbre la victoire du Peuple Français contre la tyrannie et la royauté symbolisée par la Prise de la Bastille.
C'est aussi, hélas, le premier anniversaire de la tuerie de Nice.
Du coup, avoir invité un vieux businessman ringard et rétrograde, raciste, l'erreur de casting, en fait, semble vraiment être encore plus pitoyable, de la part d'un président qui apparaît encore plus lui-même comme une erreur de casting...
On aurait voulu plus de symbole citoyen et républicain.

Néanmoins, sur ces paroles,  nous vous souhaitons à tous, l'équipe des Semeurs et moi-même, un excellent 14 Juillet! On ne se laisse pas abattre!

Bonne fête à tous!



4 commentaires:

  1. La parfaite entente entre Macron et Trump n'a rien de surprenant. Ils ont en commun l’essentiel de leur vie et leur unique valeur : l'argent. L'un comme l'autre ne respecte que ceux qui ont de l'argent et méprisent tous les autres, "ceux qui ne sont rien" pour Macron. L'un comme l'autre a voulu assouvir son immense orgueil et son complexe de supériorité par la possession de l'argent; l'un comme l'autre n'y a pas trouvé une satisfaction suffisante pour leur immense orgueil. Il sont alors voulu le pouvoir suprême. Ici non plus ils n'y trouvent pas la jouissance attendue car ils ne supportent pas les limites de la constitution et de la démocratie. Ils veulent tout le pouvoir, rien que pour eux et cette quête du toujours plus pour soi et non pour le peuple est très inquiétante. Ces deux hommes sont dangereux!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je partage également votre analyse et sa conclusion :"Ces deux Hommes sont dangereux:"

      Supprimer
  2. Ce qui me révolte le plus ce sont les commentaires béats dans les médias. Pour eux, recevoir le président américain c'est le signe que notre pays est une grande puissance. En acceptant l'invitation, Trump tente de redorer son blason mais je doute que la communauté internationale se laisse berner, par contre Macron nous ridiculise. Et en plus, on se réfère à De Gaulle. Je n'ai guère d'estime pour De Gaulle mais il ne nous aurait jamais humilié de la sorte.

    RépondreSupprimer

Tout commentaire agressif et raciste sera enlevé, mais des dialogues constructifs sont les bienvenus

Place du travail

Place du travail En cette période de manifestation sociale, conséquence d'une ordonnance pour le moins controversée, je me s...

Rechercher dans ce blog

Mentions

La Voix des Semeurs est membre du Réseau

"Semeurs Citoyens"




Les avis exprimés par les différents contributeurs varient et sont de la seule responsabilité de leurs auteurs mais respectent les principes républicains de la Constitution Française, ainsi que la Loi sur la Liberté de la presse du 29 Juillet 1881.

Notre ligne éditoriale humaniste et utopiste fait admettre dans notre sein une pluralité d'opinions et non une ligne stricte imposée par la rédaction.

Aussi des nuances d'opinion se retrouvent dans les contributeurs et auteurs, et cette pluralité est encouragée dans notre réseau.

Google+ Followers