mardi 4 juillet 2017

Prométhée a mangé des cerises

Prométhée a mangé des cerises #M1717

Flash-back sur la journée du 1er juillet







C’était un beau jour de baptême, un baptistère à ciel ouvert, une prairie en plein Paris et les larmes du ciel pour bénir cette naissance du mouvement de Benoît HAMON.
C’était un beau jour de retrouvaille où beaucoup des petites mains du blog des Semeurs citoyens, beaucoup de militants aussi, devaient se rencontrer bel et bien, ailleurs que sous le voile de la "toile Internet".
Ce fût comme une véritable cérémonie d’onction, un big-bang émotionnel, une grande messe, belle et émouvante à la fois, une sorte de réunion familiale où chacun pouvait apporter sa contribution pour commencer une réflexion autour de la nouvelle gauche  et pour finir, une homélie remarquable avec un magnifique discours fondateur.
C’était une cérémonie à l’image de son initiateur, inventive mais modeste, pertinente, sincère mais aussi conviviale et enjouée.
Benoît Hamon y est apparu fidèle à lui-même abordable et souriant malgré les enjeux du jour.
On retiendra l’image évoquée de Prométhée en opposition au Dieu Zeus Jupiter, celui qui vole le feu, le feu de la connaissance pour faire naître  la nouvelle politique par la démocratie. Benoît Hamon ne s’attribue pas le titre de Prométhée, il nous déclare nous tous des héros, pour aller, nous les militants, ravir ce feu céleste.
Et puis il y a eu l’annonce qu’il quittait le parti socialiste. Ce fût comme une naissance, un temps douloureusement libérateur, éprouvant, poignant et beau à la fois.
On sentait Benoît Hamon déchiré de perdre ce qui a fait trente années de sa vie mais animé aussi par le désir de reconstruire quelque chose de nouveau en ne reniant rien de ses valeurs.
C’est une gageure immense pour nous ses militants et soutiens.
Une marque de confiance incommensurable de nous demander de l’aider à fonder, inventer et perdurer ce mouvement.
C’est notre intelligence collective,
- le NOUS, «entre le nous Jupiter et le nous Populiste, il y a nous » dit il -
ce NOUS  qui devra se mettre en action autour de la construction de ce mouvement.
Cette confiance donnée, offerte a fait couler des larmes au delà de la déclaration solennelle jusqu’au vers qui ont conclu le discours, ceux de Pablo Neruda « Je veux faire de toi ce que le printemps fait aux cerisiers ».
Puis il y eut " l'after " , le pique nique apéritif  roboratif  des Semeurs avec le vin de Bordeaux d’Aristide et Rebecca.
Et Benoît qui circulait de table en table pour saluer les participants.
On peut réagir différemment au contact de Benoît HAMON, beaucoup pressaient pour un selfie, une bise, une accolade, trois mots d’échange.
Il y a ceux trop timides, respectueux, timorés peut être, qui observent de loin pour goûter  au calme et la patience de l’homme politique face à la foule exaltée.
Et il y a celle, étourdie par le Grave, le bon vin issu  de l’argile et des petits cailloux ronds qui retiennent le soleil du sud de la Garonne, celle qui déguste ces cerises du pays des vignes posées là au milieu des victuailles  qui se lève pour se tourner vers HAMON.
Elle voudrait lui dire que c’est magnifique d’avoir terminé le discours avec Pablo Neruda, lui dire que c’était beau le printemps et les cerises, lui dire qu’on voudrait tous être à la hauteur de l'engagement de cet immense poète assassiné par Pinochet pour ses idées.
Et finalement en tendant une poignée de cerises, elle n’a balbutié qu’un simple « Monsieur ».
Et lui sans doute sensible au trouble provoqué, il a pris un fruit et l'a ingurgité d’un immense merci.
Voilà son plus beau souvenir de cette journée du 1er juillet.
Prométhée a mangé des cerises.
Haut les Cœurs les amis !

Nous allons tous ensemble bâtir la gauche nouvelle citoyenne, sociale, écologique et européenne !

« Ils pourront couper toutes les fleurs, ils n’arrêteront jamais le printemps » Pablo NERUDA






2 commentaires:

  1. Malheureusement j'ai fait parti des plus timides...mais je garde un magnifique souvenir, et maintenant on construit avec BH cette nouvelle gauche...vive le mouvement 1717 !!

    RépondreSupprimer
  2. Très joli texte. Bravo les semeurs citoyens pour vos textes poétiques, politiques et lucides. Vous etes les plumes habiles et affûtées de notre mouvement, de nos espoirs, de nos revendications. Merci.

    RépondreSupprimer

Tout commentaire agressif et raciste sera enlevé, mais des dialogues constructifs sont les bienvenus

Place du travail

Place du travail En cette période de manifestation sociale, conséquence d'une ordonnance pour le moins controversée, je me s...

Rechercher dans ce blog

Mentions

La Voix des Semeurs est membre du Réseau

"Semeurs Citoyens"




Les avis exprimés par les différents contributeurs varient et sont de la seule responsabilité de leurs auteurs mais respectent les principes républicains de la Constitution Française, ainsi que la Loi sur la Liberté de la presse du 29 Juillet 1881.

Notre ligne éditoriale humaniste et utopiste fait admettre dans notre sein une pluralité d'opinions et non une ligne stricte imposée par la rédaction.

Aussi des nuances d'opinion se retrouvent dans les contributeurs et auteurs, et cette pluralité est encouragée dans notre réseau.

Google+ Followers