mercredi 16 août 2017

Les comptes de campagne de Mr DRAY





24 heures en question sur LCI est une émission plutôt intéressante qui approfondit le fait d’actualité du jour, le mercredi 9 aout, la journaliste Marie Aline Méliyi recevait le socialiste Julien DRAY.





Un socialiste à la télévision donc pour dénoncer :

·      la politique d’austérité du gouvernement,
·      la baisse des APL,
·      la suppression des crédits aux collectivités,
·      la refonte de l’ISF,
·      les propos scandaleux du ministre de l’intérieur, Gérard Collomb qui veut trier les migrants,
·      le futur statut de Brigitte Macron,
·      le dé tricotage du code du travail en cours,
·      La loi de moralisation qui n’a pas tenu ses promesses …

Que nenni !

Mais que pourrait déclarer Julian Dray ,15 jours avant une rentrée sociale, qui s’annonce explosive ?

 Bien dans ses Weston, montre Rolex au poignet, le plus naturellement du monde,  Monsieur DRAY réclame un audit des dépenses pour la campagne présidentielle de Benoit Hamon !

Alors quand on connaît  son passé judiciaire quelque peu sulfureux et son train de vie luxueux,  Monsieur DRAY n’est peut être pas le mieux placé pour demander des comptes à Benoit Hamon.

C’est comme si on demandait à Miley Cyrus d’écrire un traité de pudibonderie, à Nadine Morano, de rédiger un essai sur comment réaliser un tweet parfait  ou à Eric Zemmour de promouvoir un  livre sur la cuisine maghrébine !

On avait bien compris que Benoit Hamon n’était pas le candidat de Belle Alliance Populaire, favori des caciques de Solférino, mais de là à lui reprocher de ne pas avoir fait une campagne présidentielle à l’économie !

Benoit Hamon aurait peut être du faire ses déplacement de campagne en "blablacar" ou co-voiturer avec Jean Lasalle ?

Il devait recruter des militants bénévoles pour assurer son service d’ordre, Pépé le Moko et Dédé la sardine étaient disponibles, ils se proposaient également pour assurer l’intendance des panier-repas.

Pour les meetings, on aurait du réquisitionner les terrains de pétanque de France et de Navarre éclairés à la bougie et pour l’hébergement, il y avait la solution de la chambre chez les militants.

Pour les affiches, on aurait pu retrouver dans le grenier de Solférino quelques panneaux de la campagne de Jospin et faire quelques copier/coller des photos des primaires, les combles ainsi débarrassés  pouvant servir de local de campagne.

Se posait le problème des déplacements en Outre-Mer, pour se faire, un sympathisant breton nous prêtait généreusement sa chaloupe, et avec Mathieu Hanotin, Jean Marc Germain, Luc Carvounas et Guillaume Balas à l’équipage et Naîma Charaï à la barre, on aurait pu faire largement l’économie de billets d’avion dispendieux !

Sérieusement !

Élu à la primaire de la gauche avec 58,69 %, Benoit Hamon avait légitiment le droit de bénéficier du budget alloué par le parti socialiste pour la campagne présidentielle comme François Hollande, avant lui, en 2012 qui n’avait pas lésiné d’ailleurs à dépenser 22 millions d’euros.

 Monsieur DRAY sait pertinemment ou feint de  savoir que ce score de 6,36% est en partie du  au désaveu de la politique du quinquennat de Monsieur Hollande et aux coups de couteaux portés dans le dos de Benoit Hamon par lui et ses amis.


A t il retroussé les manches de sa chemise en soie pour soutenir Benoit Hamon ?
Au contraire, n'a-t-il pas aiguisé les lames et fomenté les manigances à l’encontre du candidat élu par les militants?

Jusqu’à la fin de la campagne présidentielle, jusquau beau discours de Carmaux, Benoit Hamon, seul, abandonné des vieux caciques du PS  s’est montré digne de cette légitimité.

Mais comment pouvaient ils le savoir ?

Les  pachydermes infidèles étaient déjà en génuflexion devant Emmanuel Macron,
les uns  pour une place dans un ministère, les autres pour une investiture PS aux législatives sans candidat d’En Marche en face.

Franchement, le seul audit que devrait exiger, Monsieur DRAY, c’est celui de sa conscience socialiste, si toutefois il lui en reste une !







4 commentaires:

  1. merci de cette publication drôle, pertinente, il faut croire que ce Monsieur a perdu le sens du devoir, de la solidarité avec le vote "des siens" (???) qu'il a désavoué comme d'autres, à notre grande honte, qu'il garde ses leçons et remises en questions pour lui et se fasse oublier !

    RépondreSupprimer
  2. Merci merci pour ce pur moment de rigolade. Ça fait un bien fou !!!
    Mais quelle mer..ce Dray !!! Il n'a pas honte tout de même !!!

    RépondreSupprimer
  3. Moi j'aime bien l'esprit caustique des Semeurs Citoyens ;)

    RépondreSupprimer
  4. Bravo pour cette mise au point : de qui se moque-t-il ce Julien Dray. J'ai fait un commentaire sur Le mouvement du 1er juillet qui n'a pas plu Tant pis je récidive ici. "Décidément, les Troskistes finissent (parfois) staliniens en vieillissant" Car s'il ne s'agit pas d'un procès de ce type que l'on fait à Hamon je ne m'y connais pas. On aurait pu ajouter une aide de "Dodo La Saumure" pour louer des chambres au Carlton de Lille : le grand copain de Dray, DSK aurait expliqué comment s'y prendre.

    RépondreSupprimer

Tout commentaire agressif et raciste sera enlevé, mais des dialogues constructifs sont les bienvenus

La condition des sexes ou le malentendu relationnel

Je suis un homme. Mais avec un drapeau blanc. Je ne viens pas porter un quelconque jugement sur le phénomène des hashtags récents dénonçant...

Rechercher dans ce blog

Mentions

La Voix des Semeurs est membre du Réseau

"Semeurs Citoyens"




Les avis exprimés par les différents contributeurs varient et sont de la seule responsabilité de leurs auteurs mais respectent les principes républicains de la Constitution Française, ainsi que la Loi sur la Liberté de la presse du 29 Juillet 1881.

Notre ligne éditoriale humaniste et utopiste fait admettre dans notre sein une pluralité d'opinions et non une ligne stricte imposée par la rédaction.

Aussi des nuances d'opinion se retrouvent dans les contributeurs et auteurs, et cette pluralité est encouragée dans notre réseau.

Google+ Followers