lundi 7 août 2017

Maladie de Lyme: les renards peuvent nous protèger!



La maladie de Lyme, de plus en plus (tristement) célèbre... 


Terreur des mamans dont les bambins jouent dans les bois, elle inquiète aussi promeneurs, sportifs, jardiniers, travailleurs des bois, bref, tous ceux qui sont en contact avec de grandes herbes ou des forêts en période printanière et estivale.

Cette maladie, jusqu'à présent mal diagnostiquée en France, est difficile à soigner lorsqu'on en est atteint. Elle peut être lourdement invalidante (problèmes nerveux, cardiaques, paralysies...) et reste méconnue.
On voit donc poindre des articles innombrables sur les moyens de se protéger, car une fois la bactérie attrapée, on peut se dire que l'avenir n'est pas rose.





Si vous ne la connaissez pas encore cette vilaine maladie, elle nous est apportée par les tiques, qui pullulent de plus en plus dans nos espaces verts, et viennent s'accrocher à notre peau sans que nous ne sentions rien... Elles prélèvent sur leur victime (nous) le sang qui est nécessaire à leur survie, petits parasites vampires, et gonflent jusqu'à atteindre la taille d'un petit grain de café, et là, on s'aperçoit de leur présence, ça fait une boule, et c'est trop tard... Une tique peut transmettre la maladie de Lyme quand elle nous vampirise depuis plus de 36 heures. A ce moment-là, seul un solide traitement antibiotique peut prévenir (on l'espère) la survenue de la maladie de Lyme... Certes toutes les tiques n'en sont pas infectées, mais comme elles ne nous indiquent pas leur état de santé avant de nous "pomper", mieux vaut recourir aux antibiotiques...


Bête noire des randonneurs, les tiques sont quand même responsables de plus de 33 000 nouveaux cas de maladie de Lyme chaque année en France.

Petit tour par Wikipédia:
"La maladie de Lyme, ou "borréliose de Lyme", est une maladie bactérienne qui touche l'être humain et de nombreux animaux (zoonose). La bactérie responsable de l'infection est une borrélie, et plus précisément Borrelia burgdorferi. La maladie est caractérisée par une grande diversité (génétique, épidémiologique, clinique et diagnostique) car multiviscérale (pouvant affecter divers organes) et multisystémique, pouvant toucher divers systèmes.
Elle évolue sur plusieurs années ou décennies. Non soignée et sans guérison spontanée au début, après une éventuelle phase dormante, cette maladie peut à terme directement ou indirectement affecter la plupart des organes humains, de manière aiguë et/ou chronique avec des effets différents selon les organes et les patients et finalement conduire à des handicaps physiques et mentaux. Des séquelles et rechutes sont possibles.
Elle est classée parmi les borrélioses parce qu'induite par des bactéries du genre Borrelia et parmi les "maladies à tique" car transmise par des morsures de tiques."

Voilà qui n'est guère rassurant...
D'autant plus que la vilaine bactérie s'étend:
"Pour des raisons encore mal comprises, elle est en plein développement, notamment en Europe, dans l'est et l'ouest des États-Unis et semble-t-il de façon moindre en Alaska et au Canada. Présente dans 65 pays, elle est devenue la plus fréquente de toutes les maladies vectorielles transmises à l'Homme dans l'hémisphère nord. Selon les CDC (centres de contôle des maladies officiels aux Etats-Unis), elle a en 2009 dépassé le VIH en incidence et elle est la 7e maladie la plus déclarée aux États-Unis où, autrefois cantonnée au nord-est, elle continue à gagner du terrain partout. [...] À ce jour, on estime, selon les situations géographiques, qu'il peut y avoir jusqu'à 30 % des tiques contaminées en France et jusqu'à 60 % en Autriche. Cependant, la connaissance de cette maladie et de son cycle est encore lacunaire, et ne reflète pas les réalités de terrain, variables selon les zones (plus ou moins contaminées) et selon divers facteurs de risque ou selon les aléas météorologiques."
Voilà pour l'angoisse.
Quel rapport avec Messire Renard?


Renard, le sauveur!


Sans revenir en détail sur le fait que les renards sont classés de manière totalement absurde et abusive dans la catégorie des animaux dits "nuisibles" en France, ce qui permet de les chasser, de les piéger, de les exterminer de façon quasi permanente et illimitée, des études scientifiques prouvent que la présence de renards fait considérablement diminuer celle des tiques, et particulièrement des tiques infectées par la maladie...
Cela fait rêver non?
Alors, toujours nuisible Maître Renard?
Mais comment fait-il ?


Le Secret de Maître Renard...


Des chercheurs néerlandais ont montré que plus les renards sont nombreux dans les forêts, moins les tiques sont vectrices de la bactérie, et inversement.
La diminution n’est pas négligeable : dans les zones les plus peuplées en renards, les tiques infectées récoltées sur des rongeurs peuvent être jusqu’à 20 fois moins nombreuses!

Ces résultats ont été obtenus en comparant les taux d’infection des tiques dans une vingtaine de forêts des Pays-Bas. Certaines étaient des réserves naturelles, avec des populations de renards importantes. Pour d’autres, les canidés en ont été chassés soit involontairement, lorsque des bois ont été morcelés par des activités humaines, soit volontairement, et y sont désormais pratiquement inexistants.

En fait l'explication est simple: les tiques à l'état de larves (pas encore infectées, toutes propres) s'accrochent pour se nourrir après les organismes les plus faciles à atteindre, donc les plus proches du sol : les rongeurs... Mais les rongeurs sont souvent porteurs de bactéries, dont la fameuse Borrelia, responsable de la maladie de Lyme!... Les tiques changent ensuite de "victime", mais ont été infectées par le rongeur et transmettent ces infections à d'autres animaux (ou humains!!!) ensuite au cours de leur vie.
Mais lorsque les renards sont là, ils mangent nombre de rongeurs et les tiques ne trouvent pas de victime, ou se rabattent sur d’autres espèces, parfois sur des oiseaux. Des espèces moins – ou pas du tout – porteuses de la bactérie. Ainsi, mécaniquement, le taux de tiques infectées baisse.


De plus, dans les zones où les renards sont bien présents, les rongeurs, craignant une mauvaise rencontre, se font discrets et sortent moins de leurs cachettes... Les tiques sont donc privées de leur repas favori, puisque celui-ci se cache, et se rabattent sur d'autres animaux qui ne sont pas infectés par cettefameuse bactérie qui provoque la maladie de Lyme!!! Dans ce cas, elles sont tout à fait inoffensives pour nous!!!

En effet, les renards mangent avant tout des ... rongeurs!... selon la technique ancestrale du "mulotage", que je ne résiste pas à vous montrer au cas où vous n'auriez pas encore eu la joie d'admirer dans un champ le Maître en pleine action...

Voici comment le renard "mulote" (capture des mulots et autres rongeurs)... Classe, non?




Protégeons les renards (et les fouines)!!!


Le renard, prédateur au sommet de la chaîne alimentaire de ces forêts européennes après la disparition de ses concurrents carnivores comme le loup ou le lynx, n’est pas le seul facteur agissant sur cette proportion de tiques infectées. La même corrélation qu’avec le renard a été observée pour les fouines, qui s’attaquent elles aussi aux rongeurs.


La réintroduction de ces espèces pourrait donc être un moyen de lutter contre la maladie de Lyme, en réduisant le nombre de tiques infectées par la Borrelia! L'espoir est là, à portée de main!

A condition de cesser de considérer renards et fouines comme des animaux "nuisibles", à condition de les protéger, n'en déplaise aux chasseurs qui adorent les abattre! Outre le fait que le renard est un être magnifique et enchanteur, notre simple sécurité face à l'expansion de la maladie de Lyme est plus importante que le petit plaisir des chasseurs, non?
Alors quand vous verrez passer une pétition demandant de cesser de massacrer les renards, ou de les sortir de la liste des "nuisible", pensez à Lyme...

Une première pétition vous attend déjà ici:
https://www.change.org/p/pour-retirer-le-renard-des-listes-des-animaux-nuisibles-en-france

Sources:

https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/22420-Maladie-Lyme-renards-rescousse
https://www.sciencesetavenir.fr/sante/les-renards-une-arme-efficace-contre-la-maladie-de-lyme_115320
https://www.topsante.com/medecine/maladies-infectieuses/maladie-de-lyme/des-renards-contre-la-maladie-de-lyme-619633

1 commentaire:

  1. En tout équilibre écologique tout est question de nombre. Ainsi, des renards dans la région de Ploumagoar étaient atteints d'une maladie certes moins dangereuse que la maladie de Lyme mais très contagieuse pour l'animal et pour l'homme : la teigne. Donc, on a autorisé les battues à l'encontre des renards pour éradiquer la teigne qui commençait à atteindre les foyers domestiques par l'animal (chat d'extérieur notamment...chiens..

    RépondreSupprimer

Tout commentaire agressif et raciste sera enlevé, mais des dialogues constructifs sont les bienvenus

Recherche Président Désepérément

C'est vrai qu'on touche le fond avec Macron. Lui qui aime bien les petites phrases assassines, en voilà une qui lui va comme...

Rechercher dans ce blog

Mentions

La Voix des Semeurs est membre du Réseau

"Semeurs Citoyens"




Les avis exprimés par les différents contributeurs varient et sont de la seule responsabilité de leurs auteurs mais respectent les principes républicains de la Constitution Française, ainsi que la Loi sur la Liberté de la presse du 29 Juillet 1881.

Notre ligne éditoriale humaniste et utopiste fait admettre dans notre sein une pluralité d'opinions et non une ligne stricte imposée par la rédaction.

Aussi des nuances d'opinion se retrouvent dans les contributeurs et auteurs, et cette pluralité est encouragée dans notre réseau.

Google+ Followers