jeudi 3 août 2017

Puces implantées sur des salariés: ce n'est plus de la science-fiction!



On connaissait la puce d'identification de nos animaux de compagnie, implantée pour les retrouver en cas de perte...
Voici l'invention du mois: la puce électronique implantée dans la main de salariés pour servir de moyen d'identification interne à l'entreprise...



On connaissait le paiement sans contact avec la carte bancaire, l'identification vocale, celle par les empreintes digitales... Tout cela est bel et bien déjà la préhistoire dans l'entreprise Three Square Market de River Falls, dans le Wisconsin.

Cette entreprise américaine a proposé à 50 de ses salariés volontaires de leur implanter dans la main, entre le pouce et l'index, une puce électronique de la taille d'un grain de riz.

Fonctionnant sur le principe d'un champ électromagnétique pour la capteur automatique de données, cette puce RFID (Radio Frequency Identification) leur permettra d'effectuer diverses démarches qui nécessitaient jusqu'ici de payer ou de fournir un code d'accès personnel.
C'est un "pass" en quelque sorte.


Ces 50 cyborgs, tous volontaires, reçoive gratuitement leur implant début août, à l'occasion d'une fête qui célèbre dignement ce "grand progrès" si peu humain... Une "chip party" est organisée au siège de la compagnie lors de l'implantation par du personnel médical "qualifié" de la pupuce sous la peau des cobayes (coût de la puce: 300 dollars, ou 257 euros).

Ainsi identifiés, un simple mouvement de la main permettra à ses "porteurs" de payer la cantine, ouvrir les portes, débloquer un ordinateur, utiliser les photocopieuses... Plus besoin de carte bancaire ou de badge magnétique... Il suffit de tendre la mimine au scanner...


Jusqu’à présent, les « biohackers », qui expérimentent sur eux-mêmes des technologies, se recrutaient plutôt à la marge des transhumanistes, adeptes de "l’homme augmenté". C’est la première fois qu’une entreprise aux Etats-Unis propose à ses employés de servir de cobayes aux puces RFID. Les hésitants pourront bénéficier d’une bague ou d’un bracelet à la place de l’implant.
Three Square Market, qui commercialise un logiciel pour les distributeurs de snacks dans les entreprises, espère bénéficier de la publicité...

Cette technologie développée par une compagnie suédoise, et déjà expérimentée dans une entreprise belge, suscite des interrogations. Y a-t-il, par exemple, des dangers pour la santé? Sur les risques existants en matière de collecte de données personnelles, sur la localisation des salariés, sur les horaires de travail... Il est prévu que la personne ne soit localisée que lorsqu'elle réalise un achat ou quand elle débloque son ordinateur.
Se voulant rassurante, l'entreprise assure que ses puces ne seront pas munies d'un GPS qui pourrait... retracer pas à pas la vie privée des salariés lors de tous leurs déplacement hors de leur lieu de travail! On se sent tout de suite mieux!!!

Le fabriquant de l'objet assure toutefois que cette première aura des suites, qui ne sont pas très rassurantes non plus...
D'autres utilisations sont bien sûr possibles. "Nous prévoyons l'utilisation de ce dispositif pour débloquer son téléphone ou bien encore stocker des  données médicales", poursuit Todd Westby, patron de l'entreprise Three Square Market, dans un communiqué, qui prédit que cette technologie sera utilisée dans les années à venir comme passeport.
Ce n'est qu'un début. Three Square Market espère à terme la vendre à d'autres entreprises. La firme du Wisconsin s'est d'ores et déjà alliée au suédois BioHax pour concevoir les puces RFID.


Qui veut devenir un "humain augmenté" et n'être plus libre de sa vie ni maître de ses données personnelles?
Est-ce vraiment CELA que nous attendons du progrès technologique?
Ne faudrait-il pas mieux consacrer les intelligences et la technologie à la transition écologique, à l'amélioration des conditions de travail, et à tant de pistes où les robots pourraient servir l'humanité au lieu de contribuer à l'asservir?...

Sources:

http://www.lemonde.fr/economie/article/2017/07/31/aux-etats-unis-des-puces-electroniques-implantees-sur-des-salaries_5166798_3234.html

http://www.francetvinfo.fr/monde/quand-une-entreprise-americaine-choisit-d-implanter-une-puce-electronique-dans-la-main-de-ses-salaries_2307875.html

https://www.lesechos.fr/monde/etats-unis/010155913156-aux-etats-unis-des-salaries-acceptent-de-se-faire-implanter-une-puce-electronique-2103922.php

http://www.leparisien.fr/high-tech/une-entreprise-americaine-va-implanter-une-puce-electronique-chez-ses-salaries-27-07-2017-7160142.php

1 commentaire:

  1. grand progrès par comparaison au matricule tatoué sur l'avant-bras. Les Nazis auraient adoré

    RépondreSupprimer

Tout commentaire agressif et raciste sera enlevé, mais des dialogues constructifs sont les bienvenus

La condition des sexes ou le malentendu relationnel

Je suis un homme. Mais avec un drapeau blanc. Je ne viens pas porter un quelconque jugement sur le phénomène des hashtags récents dénonçant...

Rechercher dans ce blog

Mentions

La Voix des Semeurs est membre du Réseau

"Semeurs Citoyens"




Les avis exprimés par les différents contributeurs varient et sont de la seule responsabilité de leurs auteurs mais respectent les principes républicains de la Constitution Française, ainsi que la Loi sur la Liberté de la presse du 29 Juillet 1881.

Notre ligne éditoriale humaniste et utopiste fait admettre dans notre sein une pluralité d'opinions et non une ligne stricte imposée par la rédaction.

Aussi des nuances d'opinion se retrouvent dans les contributeurs et auteurs, et cette pluralité est encouragée dans notre réseau.

Google+ Followers