mercredi 31 octobre 2018

La valse des idées brunes par Myriam Da Molin


Je regrette l'époque où tout le monde autour de moi avait lu «matin brun» et se demandait comment lutter contre cette dangereuse indifférence face à la violence de l'extrême droite.

Aujourd'hui à gauche certains pensent sans rire qu'il faut s'approprier les thèses de l'extrême droite. Colonisation inversée, racisme anti-blanc, tout y passe. Même avec Pittsburgh, ils continuent de penser que l'antisémitisme c'est la faute aux arabes. L'assassinat de Marielle Franco ? C'est mal mais il faudrait continuer à dialoguer avec ceux qui soutiennent de telles méthodes.


Perso j'en ai marre du «dialogue» avec ces monstres. Et j'en ai marre des campagnes anti rouges et des discours niaiseux sur les extrêmes qui se rejoignent. Au final ceux qui disent ça finissent toujours par faire de l’œil à l'extrême droite.

Aux prochaines élections, on va encore devoir choisir entre gouvernement raciste et régime fasciste.

Tout le monde pense que l'autre fait le jeu du RN. Scoop : seules les thèses du RN font le jeu du RN. Ne les adoptez pas, ne les touchez pas. Le racisme n'est pas une opinion.

Je vois des gens tranquillement liker l'extrême droite sur Facebook. L'extrême droite, c'est ça:

https://tetu.com/2018/10/30/je-me-suis-reveille-detruit-et-effraye-six-jeunes-lgbt-bresiliens-temoignent-apres-lelection-de-bolsonaro/

Ce n'est PAS l'unité nationale, pour ceux qui en rêvent naïvement (pas moi hein, je suis plus proche de ces jeunes que d'un facho du coin).



Myriam Da Molin

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Tout commentaire agressif et raciste sera enlevé, mais des dialogues constructifs sont les bienvenus

La valse des idées brunes par Myriam Da Molin

Je regrette l'époque où tout le monde autour de moi avait lu «matin brun» et se demandait comment lutter contre cette dangereuse ind...

Rechercher dans ce blog

Mentions

La Voix des Semeurs est membre du Réseau

"Semeurs Citoyens"




Les avis exprimés par les différents contributeurs varient et sont de la seule responsabilité de leurs auteurs mais respectent les principes républicains de la Constitution Française, ainsi que la Loi sur la Liberté de la presse du 29 Juillet 1881.

Notre ligne éditoriale humaniste et utopiste fait admettre dans notre sein une pluralité d'opinions et non une ligne stricte imposée par la rédaction.

Aussi des nuances d'opinion se retrouvent dans les contributeurs et auteurs, et cette pluralité est encouragée dans notre réseau.

Google+ Followers