dimanche 16 juillet 2017

Genres et Religion en Occident par Elodie Leclerc


Nous ne pourrons repenser le rapport homme/femme (ou femme/homme, c'est comme on le sent) qu'en se rendant compte que notre approche  de ce rapport est culturelle. 

L'Europe occidentale  a la chance d'avoir fondé (été fondée) par plusieurs cultures : je les appellerai catholique et protestante. Elles ont façonné les sociétés dans lesquelles elles sont/ont été prédominantes. 
La culture "catholique" est patriarcale, et à la fois matriarcale. Elle propose une société extérieure contrôlée par les hommes et une société "domestique" gérée par les femmes. C'est une culture où les référents intériorisés par chacun qualifient ce que homme et femme doivent être la façon dont ils doivent se comporter. La femme est soit mère, soit "femme fatale" ou "femme active". Des magazine nous expliquent même comment essayer d'être les trois. Chacune essaye de se positionner en jouant des trois curseurs. 
Les hommes, par contre, doivent donner l'image de la maîtrise de soi. "Un homme est fort, il ne pleure pas...". 
Le découpage des tâches ménagères est un exemple, qui, heureusement change avec les générations et les éducations récentes (les nouveaux pères). Certains pères changent les couches, beaucoup ne le font toujours pas. Les générations antérieures encore moins. 
Par contre, ces sociétés sont plus solidaires envers les plus fragiles et sont moins culpabilisantes. 

La culture "protestante " moderne s'est plus ou moins affranchie des rôles genrés. Mais assument que la fragilité et la pauvreté sont des états de fait, que chacun peut et doit s'en sortir par lui/elle-même et que l'aide d'état tient de l'assistanat. Pour être moins genrée elle est plus dure socialement


Chacune de ces cultures doit se nourrir des bons côtés l'une de l'autre. 
Ainsi, nous pourrons être solidaire et assumer que XX ou XY, la société n'a pas à être genrée pour autant. 

Images: Illustration Google

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Tout commentaire agressif et raciste sera enlevé, mais des dialogues constructifs sont les bienvenus

La condition des sexes ou le malentendu relationnel

Je suis un homme. Mais avec un drapeau blanc. Je ne viens pas porter un quelconque jugement sur le phénomène des hashtags récents dénonçant...

Rechercher dans ce blog

Mentions

La Voix des Semeurs est membre du Réseau

"Semeurs Citoyens"




Les avis exprimés par les différents contributeurs varient et sont de la seule responsabilité de leurs auteurs mais respectent les principes républicains de la Constitution Française, ainsi que la Loi sur la Liberté de la presse du 29 Juillet 1881.

Notre ligne éditoriale humaniste et utopiste fait admettre dans notre sein une pluralité d'opinions et non une ligne stricte imposée par la rédaction.

Aussi des nuances d'opinion se retrouvent dans les contributeurs et auteurs, et cette pluralité est encouragée dans notre réseau.

Google+ Followers