mercredi 26 juillet 2017

La Perversité des Pauvres

Ah ces pauvres!
Mais qu'est-ce qu'ils font dans le paysage des riches, à leur boucher la vue!
Je me souviens de ce cher Jacques Attali qui proposait d'instaurer l'euthanasie.
L'euthanasie: une vieille idée du début du siècle, oui, mais du dernier...
Comme l'eugénisme, tiens...


Un bon truc sensé améliorer la vie des riches, faire en sorte que les pauvres n'aient plus de gosses, car c'est bien connu, un pauvre, c'est pervers, il peut pas s'empêcher de faire du pauvre, c'est une engeance.
Comme ce cher Macron qui nous a parlé du vendre fécond des Africaines qui sont responsables de la pauvreté, car oui, Mesdames, Messieurs, chez ces gens-là, c'est pas que des parasites pillent les richesses des autres, que les riches fassent les poches des pauvres, ce qui provoque les appauvrissements, non, ce sont les pauvres eux-même!
Salauds de pauvres!

Mais quels pervers ces pauvres!
C'est à cause du fait qu'on doive les aider que le système des allocations familiales grève le budget de l’Etat, mais oui, c'est ce que semble dire le Ministre en charge de la future réfome, celui à la cohésion sociale, ma bonne Dame....

"un système pervers"...


Chaque aide que l'on donne ferait monter les loyers...
Pourtant, on avait fait une réforme afin d'encadrer les loyers, qui avait aidé à les baisser d'ailleurs, un peu,  mais cette loi, on l'a fait sauter...

Pourtant, Sarkozy avait déjà plafonné le montant des aides qui ne peuvent plus excéder entre 300 et 450 euros environ d'une personne seule à un couple avec enfant.
C'est ça qui serait inflationniste?


Revenons en arrière:
Effectivement, la création des allocations logement avait amené une hausse des loyers mais, mais....

Qui fait les loyers? Il est libre, toujours libre, le prix de la location au m2, fait par le marché et jamais réellement contrôlé.

Un exemple :
Même les chambres universitaires sont soumises à inflation.
En 1990, une chambre  au CROUS était à environ moins de 100 euros, soit 650 francs.
Aujourd'hui, la même chambre est à 190 euros sur le campus de l'Université de Savoie.
Là aussi, les allocations logements sont plafonnées...

On demande donc toujours des efforts à ces salauds de pauvres...
Ben, c'est vrai, on pense que de rendre tout le monde riche, c'est pas possible...


Mais le montant des loyers, étant libre, pourquoi on n'incrimine pas les proprios?
Eux, non, jamais, ce sont des anges.
Ils sont même à plaindre, être obligés de louer à des pauvres!
Parce que ça salope tout, les pauvres! c'est pour ça qu'ils louent si chers! en prévision des travaux de rénovation que la plupart ne font pas, à cause que ces sales pervers, ils vivent dans leur location!

Et si on demandait aux propriétaires de participer à l'effort des soit disant 32 milliards à trouver?
Vu qu'on va enlever 5 euros/ mois, enfin , pour le moment, pourquoi ne pas enlever 2,5 euros de toutes les locations?
Comme ça, on enlèverait que 2,5 euros aux locataires?
Chiche, fifty/fifty....
Vu que le rien est à la mode, 5 euros, c'est rien, alors pourquoi les proprios ne baisseraient pas de 2,5 euros les loyers?
Mmmmmm......????
Aurais-je des idées tordues?


Ah cette bande de pervers!
Mais c'est sans doute pas celle à laquelle on pense quand on songe au gouvernement...





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Tout commentaire agressif et raciste sera enlevé, mais des dialogues constructifs sont les bienvenus

La condition des sexes ou le malentendu relationnel

Je suis un homme. Mais avec un drapeau blanc. Je ne viens pas porter un quelconque jugement sur le phénomène des hashtags récents dénonçant...

Rechercher dans ce blog

Mentions

La Voix des Semeurs est membre du Réseau

"Semeurs Citoyens"




Les avis exprimés par les différents contributeurs varient et sont de la seule responsabilité de leurs auteurs mais respectent les principes républicains de la Constitution Française, ainsi que la Loi sur la Liberté de la presse du 29 Juillet 1881.

Notre ligne éditoriale humaniste et utopiste fait admettre dans notre sein une pluralité d'opinions et non une ligne stricte imposée par la rédaction.

Aussi des nuances d'opinion se retrouvent dans les contributeurs et auteurs, et cette pluralité est encouragée dans notre réseau.

Google+ Followers