samedi 5 août 2017

Pauvreté, je te hais toujours autant



En 2012, déjà, j'écrivais ceci en substance:

Pauvreté, je hais ton nom


"Liberté, je chéris ton nom."
 Paul Eluard
 "L'égalité n'existe que lorsque chacun produira selon ses forces et consommera selon ses besoins."
Louis Blanc 

 "Améliorer notre société, c'est toujours possible... La fraternité, surtout, consiste à ne pas abandonner les laissés-pour-compte."
Georges Charpak


"Sous un bon gouvernement, la pauvreté est une honte ; sous un mauvais gouvernement, la richesse est aussi une honte."
Confucius  




Quelqu'un a fait un jour ce discours:

"Messieurs, comme je vous le disais tout à l'heure, vous venez avec le concours de la garde nationale, de l'armée et de toutes les forces vives du pays, vous venez de raffermir l'Etat ébranlé encore une fois. Vous n'avez reculé devant aucun péril, vous n'avez hésité devant aucun devoir. Vous avez sauvé la société régulière, le gouvernement légal, les institutions, la paix publique, la civilisation même. Vous avez fait une chose considérable... Eh bien ! Vous n'avez rien fait !

Vous n'avez rien fait, j'insiste sur ce point, tant que l'ordre matériel raffermi n'a point pour base l'ordre moral consolidé ! Vous n'avez rien fait tant que le peuple souffre ! Vous n'avez rien fait tant qu'il y a au-dessous de vous une partie du peuple qui désespère ! Vous n'avez rien fait, tant que ceux qui sont dans la force de l'âge et qui travaillent peuvent être sans pain ! tant que ceux qui sont vieux et ont travaillé peuvent être sans asile ! tant que l'usure dévore nos campagnes, tant qu'on meurt de faim dans nos villes tant qu'il n'y a pas des lois fraternelles, des lois évangéliques qui viennent de toutes parts en aide aux pauvres familles honnêtes, aux bons paysans, aux bons ouvriers, aux gens de cour ! Vous n'avez rien fait, tant que l'esprit de révolution a pour auxiliaire la souffrance publique ! Vous n'avez rien fait, rien fait, tant que dans cette œuvre de destruction et de ténèbres, qui se continue souterrainement, l'homme méchant a pour collaborateur fatal l'homme malheureux !"


Victor Hugo 1849: Détruire la misère.



Et maintenant?
*******************************************************
"Je te promets pas le grand soir,
Mais juste à manger et à boire,
Un peu de pain et de chaleur,
dans les Restos, les Restos du Cœur"
 
Ah non... Pardon...

"Je te promets pas le grand soir. Point barre."






Et Maintenant?


L'Observatoire des inégalités vient de publier son rapport 2017. Le but des chercheurs qui ont contribué à ce travail est d'éviter les caricatures et de dresser un état des lieux le plus fiable possible. Malgré tout, le tableau dressé dans ce document d'expertise ne pousse pas vraiment à l'optimisme.
Rien de nouveau, nous dit le rapport : les classes favorisées en veulent toujours plus. Par exemple, 10 % des plus fortunés en France détiennent 47 % du patrimoine.
« Les plus riches continuent à s’enrichir. A l’étage du dessous, au niveau des classes moyennes, c’est plutôt la stagnation. Les classes moyennes ne sont pas étranglées, victimisées, martyrisées, en train de disparaître. Et puis, à l’étage du dessous, dans les couches les plus pauvres, on a des baisses de niveau de vie. Il n’y a pas un plongeon des plus pauvres qui s’appauvriraient mais une détérioration. Les plus pauvres gagnent un peu moins aujourd’hui qu’hier. Et ça, c’est tout à fait nouveau dans notre histoire sociale », affirme Louis Maurin, l'un des directeurs du rapport.



Un jour, nous, le peuple français, avons créé la première république moderne. Plus de 2 siècles après, où en sommes-nous?
A entendre des "braves gus" nous expliquer que si on est pauvre, c'est qu'on l'a mérité?
A tourner la tête quand on voit une personne à la rue?
 
Sans la Fraternité, notre République finira par s'éteindre. Ne l'oublions pas. 

  Je hais ton nom, Pauvreté. 


Je déteste ce mot, la Misère. 


  Pourtant, elle n'est ni une fatalité, ni une punition, ni une rétribution. Elle touche des enfants, des vieilles personnes, elle s'attaque aux femmes, elle détruit des avenirs et annihile des rêves.
  En Grèce et en Espagne, elle devient un épouvantail pour les autres. 
Dormez, braves gens, ne dites rien car vous pourriez être comme eux.   La pauvreté fait peur à ceux qui ont un peu plus, elle réjouit ceux qui se croient un peu mieux, elle satisfait les égoïstes qui se pensent méritants alors qu'ils ont eu juste un peu plus de chance.
  


Je hais ce nom, Pauvreté.
 Encore plus celle du cœur, c'est la pire des misères, c'est celle qui fait vraiment crever la bouche ouverte. C'est celle qui entraîne notre système occidental dans le néant, bien plus sûrement qu'une quelconque invasion imaginaire.
  Il y a peu, un supermarché du Nord a mis des antivols sur des barquettes de viande et des quidams dans la rue ont trouvé cela très bien, normal, avec les temps qui courent.
 Dans Les Misérables, Jean Valjean est condamné au bagne pour un vol de pain.

 Il existe des pays où le vol de nourriture n'est pas puni mais l'on s'attaque à ceux qui n'ont pas nourri le miséreux. De ceux-ci, on dit parfois qu'ils sont pourtant dictatoriaux: la belle morale que nous avons-là.

En attendant, des associations se battent contre la misère qu'un peu de solidarité pourrait éradiquer. Juste un peu moins d'indifférence, d'administratif, de technocratie. Juste un peu plus d'humain et d'altruisme.

Pauvreté, je hais ton nom.  


Et Maintenant?

Pauvreté, je te hais toujours autant

  


1 commentaire:

  1. C'est terrible de penser que nous faisons partie des pays les plus riches,et que nous avons de plus en plus de pauvres. Quand je vois le gouvernement actuel continuer la casse voir pire avec la baisse des aides (logements, gèle des salaires pour les fonctionnaires, pour le bio etc...) oups j'ai oublié la baisse de l'ISF 🤐ok au moins les plus riches vont encore devenir plus riches. Et l'augmentation de la CSG qui va pénaliser nos séniors, 😐 bon j'arrête ça me déprime 😒 nous sommes pas près d'éradiquer la pauvreté. Et cette fichu loi travail qui va nous enfoncer encore plus.... salut je m'en vais 🤐😘
    Nk

    RépondreSupprimer

Tout commentaire agressif et raciste sera enlevé, mais des dialogues constructifs sont les bienvenus

L'actualité sous le filtre de ma (presque) mauvaise foi. 4 décembre 2017

Revue de presse 04/12/2017 Il ne s'agit pas d'un relai de l'AFP. Si vous ne trouvez pas tout ce qui se passe dans le Monde, ...

Rechercher dans ce blog

Mentions

La Voix des Semeurs est membre du Réseau

"Semeurs Citoyens"




Les avis exprimés par les différents contributeurs varient et sont de la seule responsabilité de leurs auteurs mais respectent les principes républicains de la Constitution Française, ainsi que la Loi sur la Liberté de la presse du 29 Juillet 1881.

Notre ligne éditoriale humaniste et utopiste fait admettre dans notre sein une pluralité d'opinions et non une ligne stricte imposée par la rédaction.

Aussi des nuances d'opinion se retrouvent dans les contributeurs et auteurs, et cette pluralité est encouragée dans notre réseau.

Google+ Followers