vendredi 27 octobre 2017

Un permis pour accueillir des animaux, et pourquoi pas?


Je profitais d'un recul dans certaines de mes occupations, afin de vaquer à d'autres, et regarder les infos sur mon mur Facebook que certains de mes amis diffusaient par le biais du leur.

Nota bene: si vous ne connaissez rien au bouzin, et n'avez aucun compte Facebook, vous n'avez sans doute rien compris mais en fait, vous avez comme un fil d'actualité qui  vous montre ce que vos amis, vos contacts, partagent et écrivent.

Et là, vlan, un de mes amis montre l'article sur une chienne abandonnée à Fronton dans le Sud Ouest de la France...Jusqu'ici, la cruauté banale d'irresponsables qui ont acheté une vie comme un cadeau et s'en débarrassent comme d'un objet alors que c'est dégueulasse.


Mais là, ça confinait à l'horreur et à l'immonde: la chienne avait été laissée avec un sac sur la tête afin de l'étouffer...

Fort heureusement, on a réussi à la sauver.

Mais rien que de penser à l'amour inconditionnel que nos amis canins nous portent,  cette confiance immense, et s'imaginer cette pauvre bête coincée avec ce sac plastique ... ça donne des envies peu orthodoxes de châtiment, c'est clair.


Mais, revenons à ceci en prenant du recul et non comme une mémé à chien, couinant contre la cruauté humaine en voulant éradiquer cette espèce si dangereuse, à commencer par les musulmans pour la pratique du méchoui ... je sais, j'extrapole mais quand je pense protection de la nature, des fois, rien que de songer à Bardot ... bref ...

Donc revenons à cette affaire.
Le fait est que nous n'ayons aucun moyen de remonter aux propriétaires de chien ou chat quand ils abandonnent leur animal de cette manière et aucun moyen réel, hormis la SPA ... et la police municipale de savoir si on a maltraitance, aucun contrôle. Les animaux fermiers sont plus contrôlés. C'est dire.



Si nous exigions un permis, comme celui pour conduire, nous pourrions avoir une traçabilité.
Cela se déroulerait de cette manière:

- obligation pour le particulier comme l'éleveur de déclarer les naissances, aucune raison d'être plus cool pour une personne qui n'est pas formée pour s'occuper d'un animal, c'est quand même un comble, sous peine de se voir retirer l'animal immédiatement.

- obligation de déclarer tout animal vivant dans le foyer sous peine de se voir retirer l'animal immédiatement

- puce géo-localisable pour les chats obligatoire sous peine de fourrière immédiate délivrée par la mairie gratuitement, et récupérable ensuite afin de ne pas encourager les trafics.

- contrôle des polices  municipales obligatoires quand l'animal est sorti, soit par présentation du permis, soit par appareil de contrôle de géo-localisation.

- contrôle obligatoire gratuit tous les six mois à la mairie pour les chiots, chatons ou jeunes animaux ainsi que chez les nouveaux maîtres durant 2 ans, puis tous les deux ans, afin de vérifier si l'animal est bien traité. On en fait plus pour les voitures que pour nos amis à poil et à plume. Et même si c'est peu comparable, les nouveaux parents ont des visites obligatoires eux aussi.

- formation gratuite obligatoire pour tout futur propriétaire d'animal dispensé par la SPA ou association agréée, avec un stage de plusieurs heures comme bénévole d'un chenil afin d'être agréé et d'obtenir ce permis pour animal.

- j'ajouterais même le calcul de l'espace vital de l'appartement ou la maison, avec le terrain et le style de l'habitat, urbain, semi urbain ou rural, qui donnerait le droit ou non d'avoir tel type d'animal de compagnie et le nombre maximum par m2, selon son espace vital nécessaire.



Je sais, ça paraît terrible comme mesures, mais nos voitures en ont plus, des contrôles, et elles ne sont pas sensibles et douées de sentiments.

Ce genre de mesures permettrait d'éduquer les gens, car un animal, ce n'est ni un meuble, ni un jouet!




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Tout commentaire agressif et raciste sera enlevé, mais des dialogues constructifs sont les bienvenus

La condition des sexes ou le malentendu relationnel

Je suis un homme. Mais avec un drapeau blanc. Je ne viens pas porter un quelconque jugement sur le phénomène des hashtags récents dénonçant...

Rechercher dans ce blog

Mentions

La Voix des Semeurs est membre du Réseau

"Semeurs Citoyens"




Les avis exprimés par les différents contributeurs varient et sont de la seule responsabilité de leurs auteurs mais respectent les principes républicains de la Constitution Française, ainsi que la Loi sur la Liberté de la presse du 29 Juillet 1881.

Notre ligne éditoriale humaniste et utopiste fait admettre dans notre sein une pluralité d'opinions et non une ligne stricte imposée par la rédaction.

Aussi des nuances d'opinion se retrouvent dans les contributeurs et auteurs, et cette pluralité est encouragée dans notre réseau.

Google+ Followers