mardi 28 août 2018

#Hulot : quand l'alibi écolo démissionne, une chronique des Semeurs François Weil et Rosa Elle

L'effet du logis. Hulot rentre à la case. Il a dit qu'il en avait assez de rayer le parquet du Ministère de l'environnement, que ça servait à rien, et donc il se tire ailleurs.

Annonçant sa démission sans avoir prévenu, il est félicité pour son action ministérielle par l'Elysée qui affirme que jamais la France n'avait connu un tel bilan sur la politique environnementale que depuis l'arrivée de bistouquet à l'Elysée, et celle de Travert à l'agriculture au passage.
Ben justement Hulot l'a en travers, il a du s'étouffer en prenant sa tisane au glyphosate hier soir, ou pas avoir envie de féliciter qui que ce soit pour l'ouverture de la chasse qui coûtera moins cher grâce à la bienveillance du gazeux locataire du château.
Ou alors Hulot s'apprêtait à hurler à force d'avaler des trucs par devant et par derrière. La muqueuse contrariée ça rend parfois soupe au lait. Et il est pas impossible que de démission on assiste en fait à un lourdage en règle. Le jour où Hulot se casse, la chasse s'est invitée à l'Elysée pour recevoir la bénédiction de Macron sur ses projets expansionnistes.
Le bilan d'Hulot c'est des quotas de chasse augmentés, des périodes de chasse élargies, des permis de chasse moins cher, et Hulot tourne casaque. Non sans avoir soutenu que le maintien du glyphosate comme complément alimentaire est acceptable, par exemple.
François Weil 

Effectivement, le bilan du businessman de l'écologie, le Bill Gates du réchauffement climatique, le savonnier de la planète, Nicolas Hulot de son vai nom, est plus que catastrophique.
Les affaires sont mauvaises. En restant au gouvernement, son job s'en ressent. La publicité est mauvaise.
Le bilan est mauvais.
La caution bobo de gauche écolo s'en va sur d'autres éoliennes, sans doute en a eu-t-il marre de brasser du vent sans pouvoir le vendre.
J'en retiens les abattages des loups, les pièges à oiseau autorisés, la gestion des pesticides confiés à ceux qui nous empoisonnent avec et déciment les abeilles, et d'ailleurs, il me semble que Hulot devait nous dévoiler des mesures en faveur de la biodiversité, que les chasseurs mettent à mal en décimant la faune locale....Bon, on peut se gratter maintenant.
Oui, car baisser le permis de chasse à 200 euros,c'est prendre le risque de multiplier par deux le nombre de chasseurs et d'ainsi augmenter la cadence pour tout tuer ce qui est à poil ou à plume en France.
On se demande ce que les chasseurs vont bien pouvoir surveiller, à ce rythme, dans les forêts : les collègues, les ramasseurs de champignons....peut être vont-ils arrêter les agressions des amanites phalloïdes, il parait que c'est très agressifs, les champignons....les promeneurs du dimanche à cheval, vu les tirs accidentels sur les équidés, c'est très méchant aussi les chevaux....ou leurs collègues, vu qu'ils en tuent toujours un ou deux par saison de chasse... Ce sont les gendarmes qui vont être contents, on parle de faire des rondes conjointes entre chasseurs et gendarmes, des milices rurales; ben oui, quand un mec se prendra une balle perdue, ils seront à domicile pour faire l'enquête...si ils ne confondent pas les hommes en bleu marine avec un sanglier, ça a la vue basse, un chasseur....

Bref, l'alibi écolo bobo de Macron se casse....
Rosa Elle

Petit rappel:


Il faut choisir ses batailles. Ma priorité, en France, en Europe, à l’international, ce sont les émissions de CO2 et le réchauffement climatique.

Entretien avec Emmanuel Macron - Journal de 20 heures de France 2, le dimanche 17 décembre 2017 - Laurent Delahousse - Emmanuel Macron


Retrouvez l'intégralité de la Chronique de François Weil sur Facebook:



1 commentaire:

  1. Enfin des articles sur la vérité de la huloterie !

    RépondreSupprimer

Tout commentaire agressif et raciste sera enlevé, mais des dialogues constructifs sont les bienvenus

Bonnes vacances , Monsieur Hulot ! par François Marandet

Vacances, vacuité … ce n'était pas déjà le cas ? Ah la goutte d'eau qui a mis le feu aux poudres ! Le repas des 80 chasseu...

Rechercher dans ce blog

Mentions

La Voix des Semeurs est membre du Réseau

"Semeurs Citoyens"




Les avis exprimés par les différents contributeurs varient et sont de la seule responsabilité de leurs auteurs mais respectent les principes républicains de la Constitution Française, ainsi que la Loi sur la Liberté de la presse du 29 Juillet 1881.

Notre ligne éditoriale humaniste et utopiste fait admettre dans notre sein une pluralité d'opinions et non une ligne stricte imposée par la rédaction.

Aussi des nuances d'opinion se retrouvent dans les contributeurs et auteurs, et cette pluralité est encouragée dans notre réseau.

Google+ Followers