vendredi 2 mars 2018

L'actualité sous le filtre de ma (presque) mauvaise foi. 2 mars 2018

Revue de presse 02/03/2018

Il ne s'agit pas d'un relai de l'AFP. Si vous ne trouvez pas tout ce qui se passe dans le Monde, c'est normal. Je fais de l'information formatée. C'est à la mode ces temps-ci.



Je sais pas si vous le sentez comme moi, mais depuis son retour à l'Elysée avec une poule louée, le locataire se fait discret. Bon. on va attendre un peu pour voir si c'est juste conjoncturel ou structurel.

Alors l'actualité a toujours ces petits détails révélateurs de la tension, de la pression, des précipitations ... bref de la météo qui siège sous nos chapeaux et pas seulement au-dessus de nos têtes.

Voyons ce qu'on a ce jour. Je pêche au hasard, à tout les coups je tire de bons numéros.


Le Parisien : Muriel Pénicaud : «Nous allons créer de nouveaux droits au chômage»

Muriel Pénicaud, la ministre du Travail, dévoile les mesures retenues par le gouvernement pour réformer l’assurance chômage.

Prenez le temps de lire et d'apprécier, mais ce que je retiens, c'est que Pôle Emploi créé de nouveaux emplois.


"Allez-vous durcir les contrôles des chômeurs ?

L’immense majorité des chômeurs n’a qu’un but : retrouver un emploi. Mais une minorité profite du système, ce qui créé un sentiment de suspicion qui pèse sur tous les autres ! Ce n’est pas acceptable. Nous allons donc tripler les équipes de contrôle de Pôle emploi : elles vont passer de 200 à 600 agents d’ici à la fin de l’année. Ils seront affectés exclusivement à cette tâche. Les conseillers n’auront pas à s’en charger."

Ca représente 400 nouveaux postes quand même. Croissance en marche forcée.

Ah et puis je note aussi que le photographe nous fait ressortir le côté vampirique de la ministre qui est devant la glace et dont on ne voit pas le reflet ... mais je suis de mauvaise foi je sais.


Le Parisien : Pau : le SDF agressé a eu du mal à faire enregistrer sa plainte
L'intelligence artificielle est déjà entrée dans le corps de pas mal de gens. Avec ça, plus personne n'est à l'abri de rien.
"Alors qu’il s’est rendu, le lendemain de son agression, à quatre reprises au commissariat de Pau, aucun fonctionnaire de police n’a voulu prendre la plainte du sans-abri. Il devrait être reçu ce vendredi.
...
Brigitte Pommereau, cheffe départementale de la police, a reconnu auprès de France Bleu Béarn qu’il s’agissait d’un « loupé des services ». « Kip » est invité à se présenter dès ce vendredi matin au commissariat. La police s’engage enfin à prendre en bonne et due forme sa plainte et une enquête sera menée sur l’agression dont il a été victime."

Dark Vador, sort de ce corps !

Le Parisien : Castorama : les salariés français vont-ils devoir former leurs remplaçants polonais ?
Chez Casto y a tout ce qui faut, outils et matériaux ! Mais il y a aussi des patrons ploucs qui n'ont aucun savoir vivre. Moi je boycotte.

"Kingfisher a confirmé la délocalisation de la partie comptable de son activité en Pologne. Mais dément avoir demandé aux futurs licenciés de former leurs successeurs.

La direction évoque une « maladresse » mais les syndicats sont vent debout. Alors que le groupe britannique d’enseignes de bricolage Kingfisher a confirmé mercredi la délocalisation en Pologne de la partie comptable de son activité et la suppression de 446 emplois administratifs en France chez Castorama et Brico Dépôt, un document interne lié à cette restructuration a suscité l’émoi chez les salariés ce jeudi. Dans cette note, dont l’AFP a obtenu une capture d’écran, la direction envisage ainsi d’inviter les équipes polonaises à venir « travailler aux côtés des équipes comptables de Castorama France à Templemars (Nord) pour se former aux procédures et modes opératoires ». Ce qui revient donc à demander aux salariés français de former... leurs remplaçants."

Les syndicats sont vent debout contre les patrons dans ce gourbi. Ca j'aime.

Je serais salarié polonais et impliqué dans ce merdier, je demanderais l'asile en France dès mon arrivée. Ca boucherait le colon d'un certain ministre à coup sûr.




Le Parisien : Hauts-de-Seine : le coup de gueule d'un médecin a jeté un froid à l'hôpital de Clichy


Celui-là je vous le recommande à la lecture. Hôpital vétuste, un médecin se plaint publiquement du cas d'une patiente qui se pèle dans une chambre ... enfin c'est comme les Misérables mais en moderne quoi. Lisez l'article et si vous avez l'occasion de soutenir les personnels de santé pour un système de soins qui ne parte pas en couille, faites-le vent debout.

Ce qu'on ne voit pas beaucoup dans l'actualité, mais les semeurs de Vent debout vous le disent, c'est que les fermetures d'hôpitaux de proximité c'est maintenant ... il y en a un paquet dans les mois qui viennent. Plus entretenus, débudgétisés depuis des années, le personnel souffre, les patients sont très patients, mais prochainement ce sera ... fermé boutique.

On remplacera par-ci par-là trois hôpitaux par un seul qui contiendra moins de lits que le total des établissements fermés.

Ah oui, aussi on ferme maintenant, mais les hôpitaux nouveaux éventuels, c'est pour dans 5 ans ... entre les deux plus malade que moi tu meurs.

La raison invoquée ? On va privilégier l'ambulatoire. Ce qui veut dire que quand les hôpitaux pourront accepter un patient en chirurgie, il va de la salle de réveil à son lit chez lui ... casse-toi pov con de malade.

L'ambulatoire c'est le pied. Enfin la marche à pied. Pour ce qui est du cas de la personne en fin de vie qui fait hurler le médecin de l'hôpital de Clichy, si elle pouvait simplement péter un câble et rentrer chez elle, les gestionnaires de cet hôpital, les cadres supérieurs de la santé, les grouillots et chefs du ministère de la santé auraient enfin la paix.

L'ambulatoire pour les "fins de vie" ... ils sont trop cons, trop mous ces marcheurs, ils l'ont pas encore proposé. Vous m'EPHADez les brêles.

Quel Bouzyn



France Info : Agnès Buzyn, la ministre de la Santé en visite le lundi 5 mars dans le Doubs

Voilà, puisque je te tiens, je te garde ! Carnet mondain : programme de la chargée de mission pour dézinguer la santé dans le pays.
"09 h 30 - Visite de la CPAM du Doubs

Présentation du dispositif PFIDASS (Plate-forme d’intervention départementale pour l’accès aux soins et à la santé) d’accompagnement des assurés en situation de renoncement aux soins.

Présentation du dossier médical partagé, qui permet de stocker en un seul espace dématérialisé et hautement sécurisé, toutes les informations utiles liées à la santé afin d’améliorer la prise en charge des assurés et la coordination des soins.

11 h 00 - Visite au CHU de Besançon du nouveau bâtiment du pôle cancer-biologie

La ministre de la Santé visitera les nouveaux locaux regroupent les activités de cancérologie, les laboratoires de biologie et le siège de l’institut régional fédératif du cancer (IRFC). Ils offrent une infrastructure en phase avec les techniques de pointe, notamment en curiethérapie et en radiothérapie, ainsi qu'un confort optimal pour le bien-être des patients.

15h00 - Visite à l’Agora résidence

Présentation de la résidence sociale et des dispositifs d’accompagnement des résidents, notamment du volet médico-social avec les « lits halte-soins-santé » à destination des personnes souffrantes, isolées ou sans domicile.

Ce même jour, une autre visite ministérielle aura lieu en Bourgogne Franche-Comté. Brigitte Macron accompagnera Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, à Dijon lundi 5 mars 2018. Ce déplacement a lieu dans le cadre de la lutte contre le harcèlement à l’école."

A ben tiens Brizitte est de sortie avec Blanquer. Un petit Paris-Dijon aller-retour pour amortir le choc budgétaire, que ces gens, qui servent sûrement à quelque chose, mais bon ... on sait pas quoi en fait, occasionnent.

Les occasions, c'est quand on loue. Dieu soit loué. Loué et Brigitte part en province en laissant bistouquet à la maison avec la poule ?

Libération : Sondage: Macron fait un double flop
Bon ici on voit que Macron est un homme qui tient parole, il ne tapote pas les fesses des vaches. Il tient aussi un bon coup de blues dans les sondages. Vous avez le détail dans l'article et sans surprise Emmanuel entraine Edouard dans sa chute. On peut supposer que c'est pour les remercier d'être ce qu'ils sont.

Si l'article tente un grand écart pour se montrer bienveillant à l'égard de la franche macronnerie, on est pas être obligé de manipuler la bienveillance n'importe comment. On est pas contents de tout ça, et on le dit Vent debout.



Les décodeurs : Assurance-chômage : une promesse phare d’Emmanuel Macron vidée de sa substance

Bon on reprend du début de la revue ? ... Pernicaud qui rit, Pernicaud qui leurre.
"Emmanuel Macron s’est engagé tout au long de la campagne présidentielle à faire de l’assurance-chômage un droit « universel ». Après les négociations avec les partenaires sociaux, la ministre du travail Muriel Pénicaud a dévoilé, vendredi 2 mars, le contenu des arbitrages censés traduire ce discours en actes. « Nous allons créer de nouveaux droits au chômage, conformément au programme présidentiel », se félicite la ministre dans une interview au Parisien."

Tout le décryptage dans l'article ... et ce n'est pas si terrible que ça ... n'est-ce pas Monsieur Macron ? Sacrés décodeurs va ! Ils sous-entendent que le petit prodige ne tient pas ses promesses ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Tout commentaire agressif et raciste sera enlevé, mais des dialogues constructifs sont les bienvenus

Marine Le Pen - La marche blanche brune

Marine Le Pen dans la foule - 19h15 Rue Chevreul le 28 mars 2018 Je suis bouleversé par cette scène finale indémêlable : le cort...

Rechercher dans ce blog

Mentions

La Voix des Semeurs est membre du Réseau

"Semeurs Citoyens"




Les avis exprimés par les différents contributeurs varient et sont de la seule responsabilité de leurs auteurs mais respectent les principes républicains de la Constitution Française, ainsi que la Loi sur la Liberté de la presse du 29 Juillet 1881.

Notre ligne éditoriale humaniste et utopiste fait admettre dans notre sein une pluralité d'opinions et non une ligne stricte imposée par la rédaction.

Aussi des nuances d'opinion se retrouvent dans les contributeurs et auteurs, et cette pluralité est encouragée dans notre réseau.

Google+ Followers